lundi 23 mai 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilMédiathèqueDocumentsNudisme ou naturisme, drôle d'histoire

Nudisme ou naturisme, drôle d’histoire

spot_img

Comment différencier le naturisme du nudisme ? Cette question aussi pertinente qu’impertinente trouve quelques réponses dans l’histoire. En avant-première de l’exposition prévue en 2024 au MUCEM, Naturisme Magazine ouvre ses dossiers.

Par Jean-Luc Bouland

Editorial de Robert Miquel dans Enquêtes – pour ou contre le nudisme – Article dans Naturisme Magazine N°75.

Depuis janvier 2022, Naturisme Magazine ouvre sa « Médiathèque », à l’unisson de ce site internet, pour regrouper différentes thématiques traitant de la nudité intégrale, individuelle ou collective, et nommée « nudisme » ou « naturisme » selon les époques et les médias abordant le sujet. Les principales sont les rubriques « Documents », consacrée aux médias, et « Mémoire », traitée par Gérard Amaudric, aux archives impressionnantes, auxquelles s’ajoute la rubrique Lecture, principalement assurée par Michel Loetscher. Les sujets sont vastes, et quelques publications plus ou moins récentes révèlent régulièrement quelques pépites qui méritent d’être mises en lumière.

Dans le N°74, paru en janvier, on (re)découvrait en Documents une publication des années 60, Nature et Beauté, aux textes écrits par Albert Lercoq et aux illustrations très féminines, destinée à expliquer le naturisme (reprise ICI) tandis que Gérard Amaudric, en Mémoire, abordait « Le naturisme dans le Monde » en 1961.

Revue parue en 1952

Dans le N°75, paru en mars, c’est l’éphémère revue Enquêtes (1952), qui fournit un Document donnant matière à débat avec un numéro spécial intitulé « Pour ou contre le nudisme« , associant les signatures de quelques spécialistes de l’époque (Robert Miquel, Romi ou Jean A. Foëx). Gérard Amaudric, pour sa part, en Mémoire, remonte le temps jusqu’en 1933 pour traiter de « La première exposition d’art nudiste », tenue à Paris à l’initiative de Marcel Kienné de Mongeot.

Dans le N°76, à paraître en mai 2022, ce sera Héliopolis, sur l’ile du Levant qui sera à l’honneur, à l’occasion de la célébration de ses 90 ans. Gérard Amaudric, en Mémoire, nous contera la création du village en 1932, tandis que la rubrique Documents reprend des extraits d’une autre Enquêtes, paru en 1953, consacrée à « l’île des nudistes« , comme on nommait alors Héliopolis.

On voit donc que les termes naturisme et nudisme sont souvent liés, utilisés par chacun selon sa perception personnelle du « vivre nu ». Et ce n’est pas le témoignage de Simone Coryn, publié en 1952, qui aidera à faire la différence. Simone Coryn, danseuse au Casino de Paris, a beaucoup contribué aux illustrations de la revue Enquêtes, en toute nudité et en lieux naturels, devant l’objectif de Serge de Sazo, collaborateur régulier de la Revue Naturiste internationale. Est-elle pour autant naturiste, voire nudiste ? La question parait étrange… Et la réponse ne l’est pas moins.

Simone Coryn, étrange nudiste

« Etes-vous nudiste ? Cette interrogation parait pour le moins inattendue à Simone Coryn, qui est en train de danser vêtue de sa seule beauté et de quelques fleurs de lilas dans un champ de boutons d’or. Derrière l’écran de ses longs cils, ses yeux bleus m’observent un instant. Est-ce une galéjade ?

« Naturellement, je suis nudiste ! Je trouve que dans le nudisme, il y a une sorte de pureté qui touche aussi bien l’âme que le corps et qu’il doit-être impossible de mentir lorsqu’on est nu. Cependant, jusqu’à présent, je n’ai pas fréquenté de camps de nudistes ; d’abord j’aime la beauté et il me semble que la vue de vieux messieurs ventrus et de femmes aux charmes fatigués me serait désagréable. J’en ai fait d’ailleurs l’expérience en Suède (…) ». Dans un bain de vapeur, « j’ai eu d’abord l’impression d’être un lapin écorché lorsque je me suis trouvée toute nue avec ma serviette sur le bras. Dans la salle de sudation le spectacle de toutes ces femmes nues, dont certaines n’étaient ni jeunes ni belles, faisant leur toilette sans aucune pudeur, n’étais guère esthétique (…) ».

« Voilà pourquoi vous ne fréquentez-pas les camps de nudistes ? » – « Oui, et puis parce que je pense que je serai gênée de me trouver nue devant des naturistes qui ne sont peut-être pas tous sincères ».

Article à découvrir dans le N°76 de Naturisme Magazine (parution mai 2022)

🤞 Ne manquez pas nos derniers articles !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic