mercredi 7 décembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerUne mémoire naturiste universelle

Une mémoire naturiste universelle

spot_img

La pratique hédoniste factuelle ne suffit pas à illustrer le naturisme. Depuis plus d’un siècle, entre théories et concrétisations, son histoire montre qu’il a su s’adapter aux cultures qui l’ont accueilli, comme aux époques qu’il a traversées. Un devoir de mémoire pour le raconter et l’immortaliser lui est indispensable.

Jean-Luc Bouland

Objectif MUCEM 2024 ! Tel est le mot d’ordre qui devrait inspirer tout naturiste militant depuis le vendredi 24 septembre 2021, date d’annonce au congrès de la FFN d’Héliomonde du projet d’exposition au MUCEM de Marseille, pendant 6 mois, en 2024. Ainsi, à l’initiative du professeur Bernard Andrieu, ce qui était latent et informel pour valoriser le naturisme va devenir une réalité concrète, et devrait fédérer, au delà de leurs différences, tout ceux qui contribuent à la richesse de la pensée et du mouvement naturiste, organisé ou individuel.

Membres de clubs ou pratiquants anonymes, responsables d’espaces naturistes ou simples « consommateurs », chercheurs, artistes, intellectuels ou communicants, adeptes ou sympathisants, ils ont tous leur mot à dire sur le sujet, voire des documents à présenter, ou des expériences à raconter, bonnes ou mauvaises. Et tout ce savoir, toutes cette mémoire orale ou matérielle mérite d’être collectée, étudiée, pour assurer la réussite de l’évènement unique qui se prépare, et qui demandera bien près de trois ans pour se concrétiser.

Directement impliqués

Objectif MUCEM 2024 ! Face à un tel enjeu, un tel défi, Nat’Hebdo et son partenaire Naturisme Magazine ne peuvent rester indifférents. défendre l’art de vivre naturiste et ses valeurs, c’est aussi contribuer à les pérenniser.

Nat’Hebdo, dès ce mois d’octobre 2021, modifie sa ligne éditoriale pour inclure deux nouvelles rubriques dans sa Médiathèque : « Documents » et « Mémorial« , destinées à regrouper et rendre publics des documents fondamentaux sur la pratique naturiste au fil du temps, sans en gommer les éventuelles contradictions, tout en rendant hommage en même temps à ceux qui en ont fait l’histoire.

Naturisme magazine, dès son édition du 1er trimestre 2022 (N°74), consacrera un nouveau cahier à la mémoire du naturisme, ajoutant à des rubriques déjà existantes des textes anciens de ses archives, mais aussi, et surtout, tous documents que pourront lui transmettre ses lecteurs. Et cette rubrique accompagnera en même temps la préparation de l’exposition au MUCEM, bien entendu, en relation avec ses initiateurs et partenaires.

Appel à témoignages

Objectif MUCEM 2024 ! Certains témoignages ou documents originaux pourront être reproduits ici. Mais, le plus importants est surtout qu’ils terminent entre les mains des chercheurs et universitaires qui vont oeuvrer tout au long de ces trois années pour construire la trame et développer le fond de cette magistrale exposition. La collecte des pièces et documents est prévue jusqu’en octobre 2022. Voici ci-dessous l’appel qu’ils ont lancé. Nat’Hebdo le rappellera à chaque publication d’un nouvel élément dans les deux nouvelles rubriques dédiées dans sa Médiathèque.

Alors, n’hésitez-pas à fouiller dans les archives familiales ou associatives, voire simplement dans les vôtres, avec un seul leitmotiv : Objectif MUCEM 2024 !

La future exposition Naturismes au MUCEM sera  l’occasion de présenter les naturismes dans leur variété et la diversité, l’enjeu est aussi de le faire à partir d’une recherche d’archives à travers les membres des différents clubs, centres et lieux de pratiques mais aussi par la rencontre des acteurs et actrices des naturismes. Un nouveau type d’archive voit le jour en fouillant les cartons et autre mémoires individuelles et collectives. Les albums de familles, les cartons de photographies, cartes posters, film, révèlent une culture matérielle avec deux fonctions différentes.

Ceux et celles qui, dans les albums privés, les films familiaux et les mémoires vécues, témoignent de la singularité des pratiques. Dans les  clubs, les lieux mais aussi dans les pratiques libres il existe bien des documents, des sources des informations qui témoignent des naturismes en relation avec des mode de vie, d’alimentation, de sexualité ou d’habitats et de loisirs.

D’ici octobre 2022, les initiateurs de cette exposition souhaitent rencontrer ceux et celles qui voudraient recueillir les sources d’archives (témoignages, objets,  photographies, films, correspondance, manuscrits…) pour établir une cartographie des ressources. « Chacun et chacune peut nous joindre pour développer cette recherche », expliquent-ils, en écrivant à l’adresse générique suivant : bernard.andrieu@u-paris.fr .

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic