mardi 5 mars 2024
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilEn BrefSoutien nu aux femmes iraniennes

Soutien nu aux femmes iraniennes

spot_img

Pour apporter leur soutien aux femmes iraniennes, les femen ont manifesté torse nu au Louvre en décembre 2022. En 2015, l’actrice Golshifteh Farahani avait posé nue en couverture du magazine Egoîste pour défendre la même cause.

Le 11 décembre 2022, douze activistes iraniennes et seize activistes FEMEN se sont rendues devant la pyramide du Louvre pour dénoncer les exactions commises par la république islamique iranienne, « contre les femmes et les forces révolutionnaires qui font trembler la dictature depuis trois mois« .

Pendues par une tresse ou tresses au poing, ces vingt-huit militantes ont appelé la communauté internationale « à ne pas oublier le peuple iranien, qui se bat au péril de sa vie, pour sa liberté, et qui mène une révolution féministe inédite« . En rappelant que « depuis le 16 septembre 2022, la république islamique fait face à un mouvement de contestion sans précédent et d’ampleur nationale, suite à l’arrestation et à la mise à mort par la police des moeurs iranienne, de #MahsaAmini, pour port inaproprié du voile« .

En 2015, l’actrice d’origine iranienne Golshifteh Farahani, exilée en France depuis 2009, avait interpellé les médias en acceptant de poser nue en couverture du magazine Egoïste. Pour l’hebdomadaire Elle, cet couverture était « un véritable symbole pour Golshifteh Farahani, qui lutte pour la liberté d’expression, mais aussi celle des femmes« . Dans l’interview qu’elle avait accordé à « Egoïste », l’actrice, à 31 ans à l’époque, assurait que « Paris est le seul endroit de la planète où les femmes ne se sentent pas coupables » précisant qu’ « en Orient, tu l’es tout le temps. Dès l’instant où tu ressens tes premières pulsions sexuelles. La France m’a libérée ».

Aujourd’hui, Golshifteh Farahani est toujours aussi moibilisée. Elle posait (habillée) le 25 janvier 2023 dans le magazine Elle aux côtés de 11 autres personnalités, dont l’actrice en exil Zar Amir Ebrahimi, « en soutien à ces femmes qui luttent pour leur liberté, au péril de leur vie ».

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE

spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic

×