samedi 3 décembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésSociétéLe nouveau confinement les met nus

Le nouveau confinement les met nus

spot_img

Contestant les disparités dans l’organisation du confinement, les commerçants de centre-ville veulent alerter les pouvoirs publics. A Boulogne-sur-Mer, une coiffeuse a symboliquement organisé un shooting dénudé de ses collègues pour se faire entendre.

Tout a commencé sur les réseaux sociaux, comme le précise France 3. Hélène Wasselin, responsable du salon de coiffure, maquillage et visagisme Esquisse de soi, à Boulogne-sur-Mer, décidé de réagir à l’annonce du confinement et de la « fermeture des commerces jugés non-essentiels« . Se rendant compte que les arrêtés municipaux leur permettant de rester ouverts étaient illégaux, elle a décidé de mettre le débat directement sur la place publique.

Samedi 31 octobre,  réfléchissant à une action à mener, elle a résumé sa situation en une idée simple, et pas nouvelle. « On a l’impression que le gouvernement nous met complètement à poil, alors pourquoi ne pas se mettre à nu devant le gouvernement ? » se justifie-t-elle. Elle a relayé le principe sur les réseaux sociaux et obtenu plus de réponse faborable que prévu. « L’appel a été relayé par plus de 90 commerçants, la moitié m’ont assuré qu’ils étaient partants pour faire le shooting. » La séance a eu lieu, et « Fleuristes, coiffeurs, professionnels de l’habillement, commerce de bouche… Tous les secteurs sont représentés, des hommes comme des femmes« . Depuis ce dimanche 1er novembre au matin, ils viennent à tour de rôle dans le salon de coiffure d’Hélène Wasselin pour se faire photographier. « Par petits groupes pour respecter les règles sanitaires et les gestes barrières, (dit-elle) on se met littéralement à nu devant le gouvernement. »

La prochaine étape de cette mobilisation ? « Poster toutes les photos sur les réseaux sociaux pour faire le buzz et espérer atteindre le gouvernement face à ce que ces commerçants jugent comme une injustice« . La campagne est lancée, et pourrait faire tâche d’huile au niveai national.

Au printemps dernier, de telles mobilisations « dénudées », pour des motifs similaires, avait été entreprise par les dentistes, les infirmières libérales, les podologues, et les hôteliers de Chatellaillon, pour ne citer qu’eux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic