jeudi 29 février 2024
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésSociétéMamie se faisait-elle le maillot pour aller à la plage ?

Mamie se faisait-elle le maillot pour aller à la plage ?

spot_img

Chez les naturistes, le débat autour de l’épilation est un marronnier qui trouve toujours le même terme : chacun fait comme il veut. Dans Naturisme Magazione N°80, Damien Denogent a choisi d’aborder ce sujet sous un angle neuf : au fait, depuis quand on s’épile ?

Le poil IFOP ou y faut pas ?

Selon une enquête IFOP de 2021, en France, 28% des femmes ne s’épilent pas du tout le sexe (57% chez les plus de 65 ans) contre 15% en 2013 ; 48% s’épilent partiellement contre 71% en 2013 ; et 24% s’épilent intégralement (45% chez les 18-25 ans) contre 14% en 2013. Pour comparaison, 45% des hommes ne s’épilent pas du tout le sexe en 2021 contre 67% en 2013. Par ailleurs, 73% des femmes considèrent l’épilation de leur sexe comme nécessaire à la séduction alors que 33% des hommes pensent que ça ne l’est pas chez leurs partenaires. Néanmoins, 40% des hommes préfèrent que leurs partenaires aient le sexe intégralement épilé contre 27% des femmes.

L’enquête montre que la motivation la plus courante est esthétique : un sexe épilé serait plus beau. Ensuite vient le confort : les poils incommoderaient quand ils sont au contact de textile. Et en dernier lieu, on évoque les pratiques sexuelles bucco-génitales : il ne serait pas agréable d’avoir des poils dans la bouche.

Depuis quand se poile-t-on autant ?

À en croire les magazines, l’épilation intégrale serait apparue fin des années 80, via la pornographie, et s’épiler ne répondrait qu’à des impératifs commerciaux. Rien n’est plus faux. Les plus anciens ustensiles dépilatoires ont été découverts dans des sépultures préhistoriques : des coquillages à vocation de pinces à épiler. Le but de nos ancêtres était hygiénique : enlever les parasites.

Vers 2000 ans avant J.C., on passe à la pince à épiler en bronze, et on invente la pâte dépilatoire à base de sucre, cire et citron. En Égypte, vers 1200 ans avant J.C., aristocrates, prêtres et pharaons s’épilent intégralement le corps, tête incluse ! Le poil est décrété impur. On vient d’inventer l’hygiène symbolique.

En Grèce, vers 800 ans avant J.C., le poil est l’apanage des esclaves et des barbares. On se le brûle donc à la lampe à huile. Dans l’empire romain, l’épilation est un marqueur social. Les hommes de l’aristocratie, souvent en jupe, se font épiler les jambes. Les moyens restent rudimentaires : coquilles de noix incandescentes, résine de pin, sang de chauve-souris.

Le début du Moyen-Âge sonne le règne du poil, ce jusqu’aux Croisades où les chevaliers introduisent en Europe une nouvelle méthode : l’épilation orientale (…)

Lire l’intégralité de l’article dans Naturisme Magazine N°80

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE

spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic

×