jeudi 18 août 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésSociétéA propos des femmes, et de leur corps

A propos des femmes, et de leur corps

spot_img

Naturisme Magazine ouvre son forum à ses lecteurs sur des sujets liés au naturisme et aux nudités sociales. Ici, Eric L. offre une position très personnelle très argumentée à la question « Pourquoi les femmes s’expriment-elles moins que les hommes sur les réseaux sociaux sur des sujets telle la pratique du topless dans le domaine public« . Mesdames, votre avis nous intéresse !

Par Eric L.

Pourquoi les femmes ne s’expriment-elles guère sur ce sujet les concernant pourtant directement, le « topless » en public, dans les parcs ou dans les piscines ? Quand elles étaient très nombreuses à « tomber le haut » dans les années 75-90 à peu près, bronzer, se baigner, jouer au volley, seins nus, sur les plages, à la piscine, dans le jardin… était devenu tout simplement… Naturel ! Naturel, Nature, Naturisme : on n’était plus très loin de la vérité !

Même au bureau, sur les marchés par exemple, des femmes évoluaient sans soutien gorge, avec des robes ou T-shirts échancrés : ça ne les gênait plus qu’on puisse voir leurs seins ! Elles avaient conquis 2 choses importantes pour leur liberté :

– le droit de disposer librement de leur propre corps, et de décider elles-même quand elles l’habillent ou le devêtissent,

– un point d’égalité avec les hommes, en ayant pareillement le droit d’évoluer torse nu dans la nature, ou dans des endroits publics comme les piscines etc

Mais hélas, je l’ai déjà dit, c’était sans compter sur la puissance du Pouvoir exploiteur et oppresseur, dont phallocratie et misogynie sont 2 piliers de la nécessaire soumission des faibles femmes à l’homme fort, pour hiérarchiser la Société capitaliste, alors à un moment, les femmes en mouvement qui se libèrent, les mouvements pacifistes qui finissent par faire cesser la guerre au Vietnam, les syndicats ouvriers encore puissants, ces femmes et hommes qui se rapprochaient trop autour du slogan « Faites l’amour, pas la guerre », sur un air de Flower Power, toutes ces idées libertaires qui ont fusé de partout dans ces 2 décennies, « et toujours le même Président » comme chantait Delpech, tandis que le »Che » se faisait coincer en Bolivie, et que les chars « visitaient » Prague, juste avant que Franco et le grand Timonier cassent leur pipe, Tout ceci ne pouvait plus durer pour le Pouvoir mondial, qui a besoin de guerres et d’inégalités pour régner, et comme toujours le retour à l’ordre passe d’abord par les mesures antiféministes : elles sont plus faciles à cogner pour les faire obéir !

Femmes des années 80, femmes des années 2020

Et alors que Christiane Collanges écrit « Je veux rentrer à la maison », fini MLF et nénés à l’air, la « femme des années 80 », PDG en bas noirs, sexy comme autrefois les stars, enfile à tour de bras les Wonderbra, se rase les aisselles et enfile le porte-jarretelles ! Formidable retour en arrière où on entend dire que dans le « jeu de la séduction « , la femme sexy glamour doit avoir l’air »un peu pupute  » et l’homme un peu « macho « !

Et voilà, et c’est depuis, petit à petit, le règne de l’homme alpha et du Bad boy, dans des rapports de dominant à dominée, et comme le macho est volontiers possessif, il reprend le contrôle de sa »moitié  » et pas question d’exposer sa nudité, même partielle, aux autres hommes, ce que la plupart des femmes, évidemment conditionnées et formatées pour celà, vont pour la grande majorité, accepter volontiers en échange de la rassurante « épaule protectrice « … même si depuis +de 10 ans, ces problèmes de « petits propriétaires » qui n’acceptent pas de perdre leur « bien » quand celui-ci veut reprendre sa liberté, génèrent environ 120 féminicides/an: c’est violent la phallocratie !

Ainsi ces dernières années jusqu’à l’apparition des FEMEN, le féminisme était en veille, les femmes ne se sont plus mises torse nu sur les plages et ailleurs, le port du soutien-gorge s’est généralisé, surtout sous influence américaine comme toujours, et de nouveau toutes vêtues, les femmes sont rentrées de nouveau dans une période de honte de leur corps, le monokini, qui a été scandaleusement banni par des maitres-nageurs en piscine, ou au bord de plans d’eau, ce qui est scandaleux car c’est la démonstration du retour de la main-mise masculiniste sur le corps des femmes, est redevenu très très marginal sur les plages de France, et les jeunes femmes de 15,20, 30 ans par exemple, sont pour la plupart horrifiées de se mettre torse nu sur une plage ou tout lieu public, ne comprenant même pas comment leur mère ou grand mère pouvaient faire une chose pareille, si « dégradante pour l’image de la femme » comme disent moultes jeunes « féministes » des milieux bourgeois estudiantins d’aujourd’hui !

Voilà pourquoi à mon humble avis, les femmes ne s’expriment guère sur le sujet, et pourquoi aussi, paradoxalement, le naturisme connait actuellement un grand engouement, notamment chez les jeunes : parce que les plages, centres de vacances et campings Nat’ offrent un grand bol d’air et de liberté retrouvés, indispensables, de manière vitale à toute cette jeunesse qui pour s’épanouir a absolument besoin de respirer à pleins poumons

(1) – Si Naturisme Magazine aimerait reprendre mon point de vue sur son site, ne vous gênez surtout pas : j’écris en toute sincérité pour dialoguer, échanger, communiquer, donc c’est fait pour ça : partager, sinon je n’écrirais pas, je garderais mes pensées pour moi!

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic