jeudi 18 août 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerLieux de vieUn nouveau Cap pour France 4 naturisme ?

Un nouveau Cap pour France 4 naturisme ?

spot_img

Après La Sablière et Arnaoutchot, c’est le Domaine de Bélézy qui vient d’entrer dans le giron du groupe Cap Fun. Ce troisième domaine membre de France 4 acquis par un même groupe va-t-il modifier le paysage naturiste en France ? Il semble que la révolution ne fait que commencer…

« Nous avons eu un vrai bonheur de vous accompagner avec Madelon durant ces 34 années. Nous avons vu grandir vos enfants, partagé de bons moments avec les grands-parents, parents et petits enfants. Nous avons rapproché certains d’entre vous qui se sont rencontrés pendant les vacances, dont Madelon et moi, (et pas que des jeunes ! ) Bref, nous avons eu plaisir à vous retrouver tous les ans, en provenance de toute l’Europe, pour passer de belles vacances naturistes à Bélézy. Il est légitime pour nous (surtout pour moi 60 ans/43 ans d’activités professionnelles) de passer la main« . Ces mots en forme d’adieu sont signés Pascal Leclerc dans un courrier daté du 3 juin. Ils font suite à l’acquisition le 27 mai dernier du domaine par le groupe CapFun, une entreprise familiale déjà propriétaire de 150 campings en France.

Pourquoi une telle décision, de la part du propriétaire de l’emblématique domaine naturiste vauclusien, implanté au pied du Ventoux depuis des décennies ? Peut-être parce que leurs enfants « Prunelle (21 ans) et Gatien (23 ans) se tournent vers d’autres métiers« , mais pas seulement. « Notre activité, dans les années 90, reposait uniquement sur la mise à disposition d’emplacements de camping, pour la plupart sans électricité ! En 2021, l’activité repose à 80% sur la location d’hébergement. Bélézy était classé 2** en 1988 pour 167 emplacements de campings, 5* depuis 2017pour 320 emplacements. Le domaine, pour s’adapter à l’évolution de sa clientèle, naturiste, doit investir des sommes conséquentes donc pour nous, des emprunts tous les ans pour 7 ans. Nous n’en avons plus le souhait ». Et la pandémie est venue.
« 2020 et 2021 ont été des saisons angoissantes : nous avons eu très peur en 2020, encore un peu pour 2021 (nous avons déjà perdu 2 mois d’activité), de licencier des membres du personnel, de déposer le bilan, d’avoir des cas Covid dans l’équipe ou parmi nos vacanciers, bref beaucoup de cheveux blancs.
Et aussi « Une cohabitation difficile avec certains « propriétaires » des Hauts de Bélézy : Beaucoup d’agressivité, une volonté de s’ingérer dans la gestion du domaine, des procès, des propos blessants à notre égard, heureusement que nous avons encore de nombreux amis qui se réjouissent de pouvoir profiter du parc de loisirs à un tarif raisonnable… Qui oserait nous reprocher de jouir de notre droit à la retraite ?« 

La piscine du Domaine de Bélézy

Pourquoi le choix Cap Fun ?

Après La Sablière en 2018 et Arnaoutchot fin 2020, c’est donc encore Capfun qui a été choisi pour reprendre le Domaine, lui aussi membre de France 4. Pourquoi ? « Nous avons cherché un partenaire, genre mouton à 5 pattes, qui nous garantisse :

.Continuer à gérer le domaine tant d’un point de vue naturiste, que dans son esprit, sa qualité et son organisation spatiale. Cette pérennité s’appuyant sur le maintien des équipes en place.
• Avoir la surface financière suffisante pour assurer la maintien et le développement des activités existantes et futures.
• Ne pas vendre à un fond de pension, mais à un groupe familial reconnu depuis 20 ans dans le monde de l’hôtellerie de plein-air (camping-caravaning)
« .

Le groupe Capfun, en la personne de Nicolas Houé, et de son père Pierre, a garanti « une logique naturiste« , déjà à l’oeuvre à La Sablière et à Arnaoutchot. « Nous avons décidé de mettre Bélézy en vente durant l’été dernier, en sachant que le marché était compliqué avec la crise liée à la Covid-19, nous pensions que cela prendrait quelques années… Les choses sont allées très vite après la visite de M. Nicolas Houé fin janvier 2021. Cet investissement massif d’un grand groupe de camping sur les vacances naturistes est une bonne chose pour le naturisme,
dans ses valeurs. Malgré nos efforts pour être reconnu auprès de nos instances nationales, je pense qu’un groupe comme CapFun aura certainement un poids plus important pour faire reconnaitre notre mouvement
« .

Le domaine de la Sablière, acquis par Capfun en 2018.

Un naturisme « contractuel » signé France 4

Quel garantie de la continuité naturiste ? « La pratique naturiste est « contractuelle » avec la famille Schelstraete et la famille Leclère, et n’oubliez pas que c’est vous qui faîtes l’ambiance du domaine, notre équipe sera toujours présente et active pour assurer cette continuité« , affirme Pascal Leclère, en précisant « qu’ils continueront à diriger l’entreprise en 2021, et peut-être en 2022« , comme ce fut le cas en 2018 avec Gaby Cespédès, qui ne quitte la direction de La Sablière qu’à la fin de cette saison 2021.
Pascal Leclère, dans cette lettre précise, espère que ces quelques explications répondront aux interrogations de sa clientèle « avant que la folie des réseaux sociaux » ne déborde « de procès d’intention, « fake news » et méchanceté« , tout en comptant la retrouver « sous le soleil de Bélézy pendant cette année 2021« .

Dans ce courrier, Pascal Leclère a donné une information importante, comptant comme un engagement pour l’avenir : « M. Nicolas Houé s’est engagé à continuer cette pratique naturiste, sous la marque France4 Naturisme et non CapFun« . C’est pourquoi les trois centres naturistes ne figurent pas au catalogue CapFun. Et, lui qui est aussi président de la Fédération des Espaces Naturisme (FEN), assure que : « Cet investissement massif d’un grand groupe de camping sur les vacances naturistes est une bonne chose pour le naturisme, dans ses valeurs. Malgré nos efforts pour être reconnu auprès de nos instances nationales, je pense qu’un groupe comme CapFun aura certainement un poids plus important pour faire reconnaitre notre mouvement« .

Le groupe Capfun va-t-il s’arrêter à ces 3 centres ? Envisage-t-il de redonner à la Grande Cosse, qu’il a acquis dans l’Aude, son caractère initialement naturiste ? A-t-il la volonté d’acquérir d’autres espaces naturistes de même ampleur, dont les dirigeants ont aussi au compteur plusieurs dizaines d’années déjà consacrées au naturisme ? Parmi bien d’autres, ces questions ne manquent pas d’interpeller les milieux concernés, notamment chez les concurrents.

Si cela se concrétisait, Capfun semblant en avoir les moyens, ce serait une révolution dans l’offre naturiste française, propre à lui conserver sa première place mondiale dans l’accueil naturiste. Voilà une évolution qui mérite d’être suivie de très près…

Jean-Luc Bouland

Pascal et Madelon Leclere, lors de la 4e Natudeuch.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic