samedi 24 septembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerUne liberté naturiste sans exclusive

Une liberté naturiste sans exclusive

spot_img

Peux-t-on tout faire nu ? Aller au musée ou dans un parc d’attraction, à la plage ou à la chasse à courre ? Suite au débat lancé par Romain Degrain après la visite au Zoo d’Upie, les internautes se sont exprimés sur les réseaux sociaux. Et d’autres se préparent à faire de l’accrobranche le 11 septembre.

Par Jean-Luc Bouland

Après une première en 2011, les naturistres sont à nouveau conviés en 2022 à une activité accrobranche dédiée.

Est-il éthique et conforme à l’esprit naturiste d’organiser une sortie dans un zoo, tels que cela eut lieu au zoo d’Upie, ou dans d’autres lieux inhabituels, parfois controversés, s’interrogeait ici Romain ? Publié sur les réseaux sociaux, repris notamment dans le groupe FFN, le débat s’est développé en toute amabilité, et surtout sans réelle sans condamnation.

Ainsi, Stéphane P., saluant un « vrai débat intéressant sur ce que « doit » être une « éthique » naturiste » et appréciant que « la presse nat traite de vrais sujets de société » a relancé le débat. « Si la visite d’un zoo peut être une activité naturiste au sens éthique du terme, serait-ce envisageable d’aller dans un delphinarium ou dans un cirque où des tigres sautent dans un cerceau, où des chimpanzés sont clownisés avec des vêtements ridicules, assister à une corrida ou une chasse à courre en s’auto-estampillant « compatible avec les valeurs naturistes » ? Perso, je me sens naturiste (au sens où je cotise à la ffn) , mais regarder des animaux innocents enfermés et/ridiculisés voir torturés ce n’est pas mon éthique« .

Eric, modérateur du groupe FFN, ne comprend pas ce débat. « Cancel culture en route chez les naturistes ? Telle ou telle activité sera donc bannie ? Après, on devra aussi interdire la viande, etc ? Bref chacun a son avis sur les zoos. Pour moi, les zoos modernes prennent en charge le bien-être animal et surtout assurent la conservation d’espèces menacées. Quant à comparer corrida et chasse à courre avec une visite d un zoo je laisse çà à la responsabilité de l’auteur de ce post, à son outrage et son exagération« .

Stéphane V., pour sa part, rejoint plutôt l’auteur de l’article, mais en ouvrant le débat vers d’autres horizons. « Il ne s’agit pas d’occuper un espace mais de le transformer en spectacle pour faire la promotion du naturisme alors que tout cela ressemble plus à du nudisme. Visiter un zoo en tenue de peau, libre à chacun d’apprécier ou pas, mais ce n’est pas du naturisme, pas plus que les soirées parisiennes, Beautifull skin. C’est fun, il y a une clientèle pour ce genre de sorties, mais ce n’est pas naturiste« .

Les inscriptions pour l’édition 2022 sont ouvertes. Il reste encore des places.

Des animaux et des hommes

En fait, le débat n’a pas passionné les foules, et beaucoup d’internautes sont sceptiques quant à la réalité d’un « très grand nombre » de naturistes qui auraient regretté à mots couverts cette initiative. Un non-rejet également exprimé dans notre enquête, laissant supposer que le mot Liberté qui caractérise pour beaucoup le naturisme revient à dire « laissez-moi faire ce que je veux, et je vous laisse faire ce que vous voulez« .

Pour conclure, voici l’avis de Laurent L., parvenu directement à la rédaction, qui pourrait peut-être réconcilier tout le monde.

« Les personnes qui critiquent ce genre de visite en arguant la captivité des animaux oublient un point essentiel : la vocation d’un zoo aujourd’hui n’est plus d’exhiber des animaux, mais de les conserver et de communiquer sur eux. Beaucoup de ces animaux, dans leur milieu naturel, sont menacés d’extinction, pour beaucoup par la faute de l’homme (pollution, chasse, braconnage, extermination…). Il suffit de voir la communication faite sur les naissances, pandas ou autres, pour le comprendre. Sous cet angle, un zoo est un formidable outil d’éducation.

Autre chose : la véritable attraction dans un zoo, ce sont les visiteurs humains : la seule espèce animale à se couvrir de machins bariolés et chauds même en pleine canicule, souvent sales malgré les « belles » apparences, les animaux doivent bien se moquer de nous. En quelque sorte, en étant nus comme ces animaux, nous leur montrons notre respect et notre humilité. Nous ne valons pas mieux qu’eux« .

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic