jeudi 18 août 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésVisiter nu le zoo d'Upie, c'est possible

Visiter nu le zoo d’Upie, c’est possible

spot_img

Depuis le 19 juillet et jusqu’au 9 août 2022, le Zoo d’Upie, dans la Drôme, propose des visites réservées aux naturistes le mardi soir. Entre présence FFN et articles de presse, le résultat annonce une récidive en 2023.

Par Jean-Luc Bouland

« Nous cherchions une idée pour promouvoir le zoo. Nous avons pensé à proposer des soirées naturistes. Nous avions vu que cela c’était déjà fait ailleurs, sans problèmes« , dit-on à la direction du Zoo d’Upie, dans la Drôme, d’autant, précise-t-ils, « que personne dans le personnel ne s’y est opposé, quand nous en avons parlé« . Après contact avec la Fédération française de naturisme, l’opération était programmée pour les 4 mardis entre le 19 juillet et le 9 août, en soirée, après les horaires de fermeture habituelles au public.

Mardi 25 juillet, « il y a eu en fin de compte 15 visiteurs, tous naturistes« , raconte Janic, un des responsables de l’union régionale naturiste. A l’entrée, on leur a donné un sac pour mettre leurs affaires, et la visite a pu commencer à 19h30, pour une fin à 21h15 « car le soleil baisse et les animaux se « couchent » et ont besoin de calme. En raison du temps de visite il n’était pas possible de proposer des attractions« . La publicité n’avait été faite qu’auprès des structures naturistes connues dans un rayon d’une heure de trajet (camping, gites… ), tel Val Drome Soleil, et jusqu’au Domaine du Pont d’Adèle. « Le zoo est sympa quoique petit, les espaces entre les lieux de visite, contact sont larges« . Et, pour éviter tous soucis, aucun téléphone portable n’était accepté. Le responsable FFN est entré avec son appareil « pour réaliser des photos utilisables pour les communications FFN, de dos et avec consentement« .

Il y avait aussi un journaliste du Dauphiné libéré (naturiste) qui a interviewé et pris des photos « avec consentement des personnes prises de dos« . L’article est paru le lundi 1er août, et a été repris par Le Progrès, sous le titre « des animaux à plume et des visiteurs à poil » au ton humoristique mais respectueux, qui n’a pas manqué pour autant de générer sur les réseaux sociaux des centaines de commentaires volant très bas, voire purement indignés, du style  » N’importe quoi, allez consulter un psychiatre d’urgence » ou  » Les éléphants ont bien dû rigoler « .

Le principe a toutefois été retenu pour être reconduit en 2023, mais en juin, et ouvert à plus de personnes. « Après les discussions que j’ai eu avec la gérante qui n’avait pas envisagé d’élargir aux non-naturistes (mais qui semble prête à l’envisager après que je l’eus informé du succès de La Sucrière) il ressort que l’on pourra recommencer en 2023, mais au mois de Juin parce que les jours sont plus long, les animaux se « couchent » plus tard et le public standard termine à 18h« .

Cela offrirait donc une visite plus longue période (18h30 22h30ou 23h), « avec attractions possibles, restauration plus étendue dans le temps et près de l’entrée, donc calme pour les animaux« .

Il rester donc ces mardi 2 et 9 août pour en profiter en 2022. Pour 2023, estime Yannick, « Je pense qu’en plus de ces points positifs, pour le futur, il faut voir comment mieux structurer la présence de la FFN et sonaide potentielle, notamment pour l’accueil ». Et certainement « envisager la communication vers les non-naturistes à travers l’aspect découverte, sensation, communion….« 

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic