jeudi 6 octobre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerLa FFN mobilise le 2 juin à Paris

La FFN mobilise le 2 juin à Paris

spot_img

Mardi 2 juin, à 9h30, le tribunal administratif de Paris délibèrera sur un « recours pour excès de pouvoir » déposé contre le préfet de Paris par la Fédération française de naturisme. Contestant l’interdiction de la cyclonue programmée en septembre 2019, celle-ci appelle à une forte mobilisation.

« Alors que dans la totalité des pays démocratiques, cette manifestation pacifique et festive se déroule normalement depuis 2004… en faveur de l’environnement, la sortie des énergies carbonées, les aménagements urbains pour le vélo et contre la honte du corps humain, la France continue, elle, de se comporter en « Fille ainée de l’Église », gardienne d’un « ordre moral » qui n’a plus lieu d’être dans une république laïque !« .

En cette année 2020, la FFN souhaite à nouveau pouvoir en organiser une, même si la pandémie du convid-19 risque d’en restreindre la portée. Celle du 13 juin à Londres est annulée, et celle de Bruxelles se fera le 20 juin 2020 dans des conditions de sécurité extrême. Mais, Ce samedi 30 mai, la FFN n’est pas tendre envers le préfet de Paris, Didier Lallemand, qui a interdit la cyclonue programmée le 9 septembre 2019, cantonnant les militants sur l’espace naturiste de Vincennes.

Des échos dans la presse

« Le Préfet de Paris, M. Didier Lallemand avait en effet pris le 8 septembre 2019 matin, à la dernière minute, une mesure d’interdiction de cette cyclonue revendicative, au motif de l’article 222-32… « d’exhibition sexuelle ». Pourtant, la simple nudité est dépénalisée depuis plus de 24 ans !« , assènent ses représentants, associés pour la plainte à ceux de l’Association pour le naturisme en liberté (APNEL).

Le jour même de la manifestation avortée, les médias étaient là. Ainsi, Reporterre remarquait : « Sept cars de CRS, pas moins, ont été mobilisés pour empêcher les « dangereux » cyclistes et militants écologistes venus de toute la France (et pour certains du Benelux), de quitter l’espace naturiste du Bois de Vincennes où avait lieu le départ« .

La Fédération française de naturisme et l’Association pour la promotion du naturisme en liberté avaient donc déposé un Recours en Excès de Pouvoir (REP) ainsi qu’une Question prioritaire de constitutionnalité (QPC), auprès du Tribunal administratif de Paris.

Une conférence de presse est prévue à l’issue de l’audience au siège de la FFN, rue Paul Belmondo à Paris, ce 2 juin. Nul doute que le sujet devrait être largement déconfiné à l’approche de l’été.

Cyclonue à Bruxelles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic