jeudi 8 décembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

Où en est la nudophobie ?

spot_img

Etre naturiste, entre censure et nudophobie. Telle est la thématique du dossier de notre partenaire Naturisme Magazine* pour débuter 2020. 20 ans après l’apparition du terme dans le discours de la FFN, où en est-on ?

« Ne dites plus antinaturiste, mais nudophobe ». Tel était le conseil lancé par Marc-Alain Descamps en septembre 2000 à la tribune du congrès de la FFN organisé à Héliomonde.

Le mot a fait mouche, car sonnant juste, et désormais entré dans les dictionnaires, en même temps que dans nombre de discours, à l’image de celui de l’APNEL, ou de la fédération. Quelques puristes préfèreraient le terme de gymnophobie, mais la majorité trouvent ce terme plus explicite.

Qu’en est-il en 2020, vingt ans après ? La nudophobie est-elle en régression ? Sous quelle forme s’exerce-t-elle ? Il semble utile de s’interroger sur la perception de la nudité, avec le développement des réseaux sociaux, loupe déformante de la société. Nat’Hebdo prolongera cette étude au fil des mois.

Dans son N°64, daté février/mars 2020, Naturisme Magazine consacre 20 pages au sujet, explorant des domaines prioritaires comme les arts, les médias, les espaces publics, le sport ou les réseaux sociaux. Le tout commenté par Julien Claudé-Pénégry, vice-président de la FFN et Jean-Lou Dumon-Carbonnet, président d’Imaginat, mais aussi par des photographes de nu (Béatrice Landré, Didier Perrusset) et des artistes membres des Talents naturistes.

Car la nudité naturiste n’est pas la seule à être regardée avec circonspection. Toute nudité autre, artistique, revendicative ou même explicative est mise dans le même panier. Ainsi, un simple sujet sur les règles féminines, réalisée par un site québécois, est-il interdit au mineurs, alors qu’il concerne, justement, les adolescentes !

En couverture : La vidéo publiée sur viméo de Juliette et Mathilde, qui travaillent sur des questions relatives à la féminité et plus particulièrement sur la contruction de leurs image, publiée début 2019.

*A découvrir en kiosques, sur abonnement, et sur www.naturisme-magazine.com . Ce N°64 met aussi l’accent sur le combat contre le « body-shaming » initié par la FFN… Et revient sur l’actualité de 1950, année de création de la FFN et de l’ouverture du CHM Montalivet, juste avant la célébration de leurs 70e anniversaires.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic