lundi 5 décembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilMédiathèqueLes archives de NatMag1968-2018 : 50 ans de nouveau naturisme !

1968-2018 : 50 ans de nouveau naturisme !

spot_img

Le naturisme ? Encore une réminiscence des années 68 ! Ah bon ?

Dans l’esprit de beaucoup, le naturisme serait né avec la « révolution sexuelle » qui a suivi mai 68. Première nouvelle, diront les historiens du naturisme, qui rappelleront que les premiers théoriciens de cet art de vivre aujourd’hui très médiatisé publièrent leurs textes fondateurs à la fin du XIXe siècle. Et il suffit de se plonger dans les archives du mouvement naturiste pour découvrir quelques textes importants qui, 100 ans après, ont encore force de créativité.

Mais il en est ainsi de toute génération, qui adore annoncer comme une création, ce qui n’est qu’une remise au goût du jour d’idées développées quelques décennies plus tôt, et tombées dans l’oubli quelques temps après. Et rien n’est critiquable en cela, quand cela contribue à faire avancer les choses.

Tenez, par exemple, en septembre 1968, sous le titre « Choisir entre les formules », Kienné de Mongeot relevait dans la Revue naturiste internationale (RNI), qu’Albert Lecoq souhaitait offrir aux différentes catégories qui composent le mouvement nudo-naturiste « …des satisfactions qui leur conviennent… ». Et soulignait « …qu’il faudrait qu’elles furent de caractère très divers, ces satisfactions, pour contenter chacune de ces catégories, auxquelles devrait suffire la splendeur et le bonheur de vivre nu en pleine nature. Il apparaît n’en pas être ainsi. Dommage… ». Et égratignait au passage le Club Méditerranée qui, disait-il, « …ne se propose pas de transformer l’être humain, de l’améliorer, de le rendre plus simple et sage,, mais seulement de permettre à ses innombrables adhérents de passer d’agréables, de distrayantes et instructives vacances… Et ce club n’exige pas de ses adhérents l’observance de règlements qui apparaissent insupportables même à de nombreux nudistes… ».

Idéalisme contre pragmatisme, utopisme dogmatique contre hédonisme libertaire. Le combat n’est pas nouveau, et toujours d’actualité. Quand d’aucuns idéalisent un monde futur à construire, d’autres veulent simplement jouir pleinement du moment présent. Nus ou habillés, selon le lieu et le moment, l’envie et l’opportunité.

Rien de nouveau dans tout cela ? Bien au contraire. La nouveauté n’est rien d’autre qu’une remise en cause perpétuelle des acquis, selon des cycles connus depuis la nuit des temps. A connaître sans trop s’en référer, pour ne pas arrêter le mouvement…

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic