samedi 20 juillet 2024
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilMédiathèqueLecturesPat Gaz et le naturisme aquitain

Pat Gaz et le naturisme aquitain

spot_img

Déjà auteur de plus d’une dizaine d’ouvrages, Pat Gaz vient de publier un nouveau roman policier traitant de naturisme. Une ode à la liberté et au respect de l’autre dans une région qu’il connait bien. Tout autant que son sujet.

Par Jean-Luc Bouland

Déjà auteur de plusieurs romans policiers, publiés selon les cas en auto-édition ou chez un éditeur, Pat Gaz se définit comme un raconteur d’histoires, des histoires simples, des romans de plage. Et le dernier paru chez Numéro 7 édition y correspond bien, à plus d’un titre. Car il se déroule dans la forêt des Landes de Gascogne, au nord du bassin d’Arcachon, dans un lieu imaginaire où la plage à une belle importance. Surtout quand elle est naturiste. Il suffit de lire la présentation pour avoir envie de tourner les pages, allongé sur le sable, peut-être pas trop loin de ses personnages principaux.

Une enquête incendiaire

« L’été de Gilles, propriétaire d’un camping sur la côte landaise, commence mal. Un incendie, pourtant vite maîtrisé, a causé le décès de trois de ses résidents. Les experts sont catégoriques : il s’agit d’un acte criminel. Déployées sur les lieux, Carine et Gaëlle mènent l’enquête.
La découverte de l’identité des victimes les conduit à s’intéresser à la base militaire la plus proche. Le coupable pourrait-il être haut placé ? Confrontées à la mentalité militaire et à celle, plus sensuelle, du naturisme, les deux enquêtrices ne reculeront devant aucun obstacle. Mais la vérité peut-elle émerger quand il y a rivalité entre services secrets ?
« 

De l’intrigue, du suspens, dans une écriture simple, à l’image de son auteur, un enseignant très prochainement à la retraite. « J’ai écrit mon premier roman à dix-huit ans. Une histoire noire, typique de mon âge, que je n’ai pas publiée. Mais l’envie m’a repris quand j’ai vu le succès du polar écrit par Romain Sardou, qui, à mon avis, n’avait rien d’exceptionnel. Je me suis dit que je pouvais en faire autant« . Huit ans après, il en est à son 6e roman édité, traitant à chaque fois d’un sujet ou d’une région différente, en Centre-Val de Loire, son lieu de résidence, ou dans d’autres régions qu’il apprécie, se documentant plus ou moins selon le sujet choisi*. Pour celui-ci, il avait tout juste envie de transmettre des valeurs qu’il partage, ayant déjà fréquenté les centres naturistes girondins.

Les valeurs naturistes

D’entrée, on est mis dans l’ambiance, en faisant connaissance avec l’une des deux enquêtrices, Carine la toulousaine, kabyle par sa mère, et gendarme de son état. « Familière du naturisme depuis toujours, elle ne peut pas concevoir les bains de mer avec un maillot de bain. La sensation est tellement multipliée par le contact intégral avec l’eau salé » (p9). Des sensations qu’elle fera découvrir à Gaëlle, la policière parisienne, lors d’un week-end « en immersion » dans un camping naturiste proche, réussissant (facilement) à l’entraîner ensuite sur les plages tout au long de l’enquête, qui ne porte pas sur le naturisme, et où elle côtoiera indifféremment des estivants et des militaires.

Lors de cette mission, Gaëlle « a rencontré une façon d’être, une approche de la nature, dont elle ne se soupçonnait pas aussi complice » (p176). Parfois, pour faire passer un message simple, il faut écrire simplement. L’ambition n’est pas de concurrencer des auteurs au style plus riche (Jean-Bernard Pouy, Carlos Salem). L’ouvrage rejoint aisément sur les étagères les plus récents, tels ceux de Sandrine Larue et de son héroïne Mélanie, qui banalisent la pratique naturiste en n’en faisant pas le sujet principal de l’histoire. Et c’est tant mieux.

*La Mémoire du gîte nous ramène dans le Cotentin et son histoire. Les raisins étaient si noirs revisite l’Alsace et ses traditions. Roc noir nous fait jouer au rugby. Grand Bara revient dans la République de Djibouti des années 1980. Lycée noir est un hommage à sa carrière d’enseignant.

  • Forêt noire dans les Landes – Pat Gaz – NomBre7 Editions – 16€90. 188 pages. Forêt noire dans les Landes est son sixième roman policier publié par Nombre7 Éditions. 

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE

spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic

×