jeudi 18 août 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilMédiathèqueLecturesMélanie, héroïne naturiste de polar

Mélanie, héroïne naturiste de polar

spot_img

Imaginez une héroïne de polar qui serait naturiste, et mènerait des enquêtes qui n’ont que peu à voir avec la nudité. Telle est Mélanie, avocate, le personnage créé par Sandrine Larue. Rencontre avec l’auteure, alors que la seconde enquête vient de paraître.

Par Jean-Luc Bouland

En septembre 2021, les habitués d’Héliomonde découvraient lors de l’assemblée générale de la FFN une toute nouvelle écrivaine, Sandrine Larue, qui présentait son premier roman, Meurtre à nu, publié aux éditions Sydney Laurent. Une histoire bien construite qui nous entrainait aux débuts du naturisme, et notamment de la création du CGF de Villecresnes, et faisait apparaitre une jeune héroïne, Mélanie, qui découvrait aussi le naturisme actuel. « … » écrivions nous alors à son sujet.

Depuis, Sandrine n’a pas arrêté d’écrire, de mettre en scène la nudité, et de faire vivre des aventures à Mélanie, devenue avocate, tout autant qu’adepte du naturisme. Après Meurtre à nu, on a pu découvrir Sanglante combrailles, où la nudité est omniprésente dans cette histoire moyen-âgeuse se déroulant en Combrailles et développant un terrible et légendaire personnage de l’époque, une sanglante comtesse « dont l’immense beauté n’a d’égale que sa cruauté« . Paru au printemps 2022, toujours chez Sydney Laurent, il constitue le second maillon d’une chaîne amenant le retour au début de l’été de Mélanie en Combrailles pour une seconde enquête. L’intrigue est aussi bien construite que les précédentes, le style aussi classique et facile à lire que l’histoire est documentée, et l’on y appréciera de surcroît la nouveauté dans la littérature française de la création d’un personnage féminin naturiste, comme d’autres seraient apicultrice ou marathonienne, ce qui est rare. Cela méritait d’en savoir plus, et de rencontrer l’auteure, une parisienne originaire de Combrailles.

NM : Il est intéressant de créer un personnage naturiste, qui revendique d’être naturiste dans une histoire dont ce n’est pas le sujet. Le personnage, tu l’as créé comment ?

Sandrine : Dans le premier livre, à travers Mélanie, j’expliquai ma propre découverte du naturisme. C’était à mesure que je le découvrais que j’écrivais. C’était son expérience, et la mienne, que j’exprimais. Dans la deuxième histoire, je suis naturiste, et le revendique à travers elle. Le premier livre, c’est Mélanie qui a 20 ans. Le deuxième, Sanglantes combrailles, parle de la légende du XIIe siècle. Et le 3e, c’est Mélanie qui revient, qui a trente ans, qui affirme ses choix, et qui se trouve confrontée à ce tueur en série, et ces crimes mis en scène selon la légende du XIIe siècle.

NM : Elle continue à dire qu’elle est naturiste. Dans la littérature, policière ou autre, on n’a rarement eu des personnages qui revendiquaient être naturiste. C’est une des originalités de ces livres.

Sandrine : Le personnage, c’est un peu moi quelque part. Voilà trois ans, je n’étais pas naturiste. J’ai découvert en même temps que mon personage, e maintenant cela fait partie de mon quotidien. Je fais des tas d’autres choses dans ma vie, et en même temps je suis naturiste. Donc, du coup, elle aussi elle mène sa vie, elle est avocate, elle mène son enquête, mais elle est naturiste, et cela fait partie intégrante d’elle. Et, je n’ai jamais eu de retour de lecteurs sur cela, comme si cela était intégré dans le personnage.

NM : Dans le second ouvrage, Sanglante Combrailles, la référence au culte du corps est surprenante, car anachronique par rapport à l’époque. Pourquoi ?

Sandrine : Cette comtesse était totalement anachronique, justement. Car elle avait vraiment fait creuser un endroit où elle se baignait nue, dans une eau dont elle était persuadée qu’elle lui conserverait sa beauté.

NM : Peut-on imaginer une suite, un quatrième ouvrage mettant en scène Mélanie ? Et, y-a-t-il d’autres séances de dédicaces programmées en sites naturistes, comme en 2021 à Héliomonde ?

Sandrine : Oui, on peut imaginer que Mélanie continuera ses enquêtes, tout à fait. Quand aux séances de dédicaces, rien n’est prévu actuellement en sites naturistes. Mais je fais régulièrement des salons du livres dans différentes régions. Par exemple, à Sandillon, dans le Loiret, en novembre prochain.

Voilà une information intéressante. Nous devrions donc encore parler des aventures de Mélanie. Et de Sandrine, qui écrit d’autres ouvrages aussi.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic