lundi 4 juillet 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilMédiathèqueArt du NuRosa canina, par Mathilda Olmi

Rosa canina, par Mathilda Olmi

spot_img

Rosa canina montre la nature et les corps tels qu’ils sont. Artiste militante, la photographe suisse Mathilda Olmi allie dans ce second ouvrage paru aux éditions FP&CF, allie l’exigence artistique à l’engagement féministe. Les nus féminins sont naturels.

Par Jean-Luc Bouland

Féministe engagée, investie depuis longtemps dans des luttes sociales, la photographe Mathilda Olmi, l’une des 10 finalistes du concours photographie de Hyères, à la villa Noailles en 2022, a proposé à des personnes de son entourage de se confier sur le rapport qu’elles ont avec leur propre corps. Et cela a donné la parution de son second ouvrage, « Rosa canina », présenté lors d’une exposition à la galerie Strates, à Lausanne, sa ville de résidence, jusqu’au 2 juin.

« Bien au-delà des clichés dominants véhiculés par la presse spécialisée ou les marques de cosmétiques, les modèles, exclusivement féminins, posent nues, sans fard, avec leur cicatrice, leur vécu et donnent à voir une approche plus universelle des corps féminins« .

Ainsi, dans le huis clos d’un salon, « les modèles dévoilent ce qu’elles souhaitent montrer, exposer. La lumière naturelle révèle les détails et particularités de chacune. Parfois avec pudeur, parfois plus assumée, les corps se dévoilent, et en filigrane les individus qui les habitent« . Ce portfolio est complété par des natures mortes, destinées à le rythme, qui sont à la fois « des pauses et des marqueurs du quotidien, évoquant la relation entre l’exploitation de la nature par les hommes et l’oppression subie par les femmes« .

Et c’est ce qui justifie le titre, Rosa canina, celle-ci étant « une plante sauvage appréciée des sorcières, épineux et tenace, l’églantier ou rosier des chiens« , qui « porte ici un écho militant au propos artistique de la photographe« . Sur près de 100 pages, précise l’éditeur, « ce livre propose un recueil choisi de portraits intimes mêlés à des natures mortes du quotidien, et invite tant à la contemplation qu’au questionnement sur les fondements de notre rapport à notre propre corps« .

INFOS : Livre toilé de 92 pages – Format : 18 x 26 cm, impression offset sur papier couché mat. 800 exemplaires dont 30 tirages de tête signés par l’artiste et accompagnés de deux tirages pigmentaires sur papier Canson. Photographies : Mathilda Olmi – Textes : Julia Widmann et Myriam Olmi – Design graphique : Claire Schvartz – Coordination et édition : Maxime Milanesi.

Cette publication bénéficie du soutien de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture, de la Loterie Romande, de la Ville de Lausanne et du Canton de Vaud. (ISBN 979-10-91366-39-7)

🤞 Ne manquez pas nos derniers articles !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic