jeudi 7 juillet 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerLes enquêtesLe naturisme ne peut avoir de genre

Le naturisme ne peut avoir de genre

spot_img

Les naturistes de Paris se veulent précurseurs, en phase avec l’époque. Vendredi 27 mai 2022, lors de leur assemblée générale à Villecresnes, ils ont décidé de modifier leurs conditions d’adhésion. En souhaitant que cela face école.

Par Jean-Luc Bouland

« Cette assemblée générale restera marquée dans nos mémoires et dans l’histoire de l’ANP Paris« , déclarait ce dimanche 29 mai sur les réseaux sociaux l’un de ses vice-présidents.

Précisant que « depuis sa création en 1953, cette vénérable dame a toujours eu à cœur d’ouvrir ses portes et celle du naturisme, à toutes et à tous« , il tenait à rappeler l’histoire du club, qui aura donc 70 ans l’an prochain. « Elle a été la première dans le naturisme français à accueillir les hommes seuls, aujourd’hui encore trop souvent discriminés. La première à bannir farouchement toute discrimination basée sur l’orientation sexuelle, bien avant que ce soit une évidence sociale« .

Ce 27 mai 2022, l’ANP a franchi un nouveau pas. « Nous voulons marquer que nos portes sont ouvertes à toutes les minorités de genre, personnes trans et non binaires« . Les adhérents ont acté par consensus le principe de la fin des mentions « Femme ou Homme » dans les questionnaires d’accueil. « Elles seront remplacées par une formule que nous définirons en Conseil d’administration. Une formule à même de rassembler toutes les catégories de genre« .

Ainsi, précise Ted, au nom de tous, « corps en transition, corps meurtri, corps vieillissant ou corps qui grandit, homme ou femme, les deux à la fois ou aucun des deux…nos nudités nous rassemblent. Car nous sommes humains. Nous sommes une famille. Notre naturisme nous voulons le vivre ensemble ! ».

Ce message réellement humaniste a été salué peu de temps après par Viviane Tiar, la présidente de la FFN. « Merci et bravo à nos adhérentes et adhérents qui, toutes générations confondues, ont prouvé leur engagement pour l’égalité et surtout leur profond respect de l’autre« , concluait Ted.

Gageons que cela sera entendu bien au delà du périphérique parisien, dans toutes les associations, et pas seulement celles qui souhaitent obtenir l’agrément « éducation populaire ». Voire auprès de la direction de quelques espaces naturistes qui appliqueraient encore quelques règlements destinés à devenir obsolètes, car pouvant être considérés comme discriminatoires.

🤞 Ne manquez pas nos derniers articles !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic