samedi 20 juillet 2024
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilEn BrefLes seins de la révolte, sur teva

Les seins de la révolte, sur teva

spot_img

Mercredi 10 juillet, à 0h45, Teva diffuse le documentaire sur les femen réalisé par Olivier Pighetti. Intitulé « Femen, les seins de la révolte », il témoigne d’un fait de société qu’évoque aussi l’exposition Paradis Naturistes au MUCEM. Voici la présentation du film faite par Teva.

Le mouvement des femen exposé au MUCEM – photo JLB

Elles ont déringardisé le féminisme, et on dit que leur nom est aujourd’hui aussi reconnu que celui du pape ou qu’une star du foot. Seins nus, poings brandis, couronnes de fleurs autour de la tête, les Femen ont été de toutes les grandes actualités, de toutes les luttes. Manif pour tous (non au recul des droits des femmes), procès DSK ( haro sur les abuseurs), défilés de mode ( honte à la commercialisation des corps de la femme ), la finance (accusée de pervertir la monde), le poids des religions ( qui vont à l’encontre des libertés individuelles), la prostitution ( défendre les femmes, dénoncer les clients ), Trump ( l’abuseur de femmes ), les droits des homosexuels, le nucléaire, la situation des animaux dans les zoos…

Né en 2008 en Ukraine, en France depuis 2012, où il est désormais totalement implanté, le mouvement féministe est devenu le poil à gratter de bien des politiques, le casse-tête des services d’ordre, l’épouvantail des mouvements réactionnaires. Accusées, molestées, attaquées en justice, les Femen se sont sorties des situations les plus rocambolesques avec les honneurs, puisque les actions de leurs « ennemis » se sont retournées contre eux. Une arrestation spectaculaire par des CRS casqués ? Les images font le tour du monde. Des militants d’extrême droite qui les malmènent ? Une bénédiction médiatique. Un procès pour exhibitionnisme ? Une nouvelle occasion de faire parler d’elles.

Dans les dîners, elles suscitent encore polémiques et débats enflammés. Fanatiques pour les uns, Don Quichotte des nobles causes pour les autres. En 2013, leur étoile a vacillé, sans doute l’outrance de trop : elles s’exhibaient seins nus en pleine cérémonie dans la cathédrale de Notre-Dame, s’attirant des remontrances jusque dans leurs propres rangs. En juillet 2018, le suicide de Oksana Chatchko, l’une des fondatrices du mouvement mise à l’écart, à porté un autre coup au mouvement.

Leur histoire est ainsi, mouvementée, faite d’intimidations, d’actes de torture (en Ukraine), de fuites en France, de crises internes et d’accusations. Les militantes ont d’ailleurs failli se faire dépasser par la vivacité des réseaux sociaux, avec des mouvements comme Meetoo ou Balancetonporc. Mais avec une réactivité que beaucoup leur envient, elles ont su s’adapter aux époques et se maintenir dans une dynamique incessante.

  • Mercredi 10 février 2024 sur teva, à 0h45 –

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE

spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic

×