samedi 3 décembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilDécouvrirLes espaces naturistesAider Camille et Michaël à reprendre un espace naturiste

Aider Camille et Michaël à reprendre un espace naturiste

spot_img

Camille et Mickaël ont un projet : reprendre en famille le camping naturiste Creuse Nature. Pour boucler leur budget, ils ont lancé en juillet 2022 un appel à financement participatif. L’objectif à atteindre est de 600 000 euros.

Par Jean-Luc Bouland

Michaël, Camille et leurs trois enfants : August (4 ans), Eliott (2 an et demi) et Garance (16 mois).

« Vous ! Amoureux de la Creuse, du naturisme et plus particulièrement du camping Creuse Nature, avez une carte à jouer pour son avenir« . Ainsi s’expriment d’entrée Camille et Michaël sur le site de financement participatif Gofundme pour inviter des partenaires à les rejoindre dans la reprise du camping naturiste Creuse Nature, à Boussac, au nord de la Creuse presque en limite avec le Cher.

Michaël et Camille sont jeunes. Originaires de Normandie, naturistes depuis cinq ans, âgés respectivement de 35 et 29 ans, ils ont tout abandonné voilà plus d’un an pour partir à l’aventure. « Nous avons vendu notre maison, quitté nos boulots respectifs de conseillère financier dans l’immobilier et chauffeur routier pour partir sur les routes avec nos trois enfants et le chien, en caravane« , explique Camille. Puis, au printemps 2022, ils ont décidé de se poser, et sont arrivés dans la Creuse, à Creuse Nature. Et c’est là que l’aventure a franchi un nouveau cap.

« Nous sommes tombés amoureux de ce lieu il y a quelques mois. De fil et en aiguille, l’idée de reprendre le camping à la suite de Elisabeth et Reinier est devenu un rêve. Celui de faire perdurer, son calme, ses valeurs et sa beauté; et d’inventer la suite de son histoire« . Ils étaient arrivés comme clients, puis, un matin d’avril, en prenant un café au bar du camping, « ce café a changé notre vie« .

Ils avaient décidé de partir en nomade, avant de trouver « un lieu où nous pourrions donner ce qu’il y a de meilleurs en nous à ce monde« . La Creuse faisait partie des régions qu’ils voulaient découvrir « pour ces paysages aperçus l’an passé lors d’un premier essai « nomade« . Et ils ont décidé d’y rester, car la rencontre ce matin là avec les propriétaires de Creuse nature a tout changé.

Pour participer au projet : https://gf.me/v/c/krzm/creuse-la-terre-de-la-reconstruction

« Après un moment d’échange sur notre changement de vie, une première proposition d’acquisition du camping, mais qui pour nous semblait tout simplement « Trop » et surtout irréalisable financièrement. Puis une seconde proposition, celle de travailler cette saison avec eux. Après réflexion rapide, … le lendemain nous voilà en pleine discussion et nous avons accepté leur proposition« .

Depuis le mois d’avril, après ces quatre mois passés à travailler au camping, « nous sommes plus que déterminés et avons la conviction que ce métier, cette vie est notre révélation, notre coup de cœur tant recherché ». Et cette sensation de « c’est ici« .

La piscine du camping Creuse Nature, à Boussac.

Comment ne pas avoir envie de les aider découvrant la profession de foi de Camille, au nom de toute la famille. « C’est ici que mon cœur s’emballe quand je pose un pied par terre le matin et que je lève la tête pour regarder les arbres et écouter les oiseaux sur ce domaine boisé de 19 hectares. C’est ici que lorsque je tourne la tête à droite j’imagine dans cette prairie un potager en permaculture permettant au restaurant du camping et aux clients campeurs de cuisiner notre production bio. C’est ici que nous souhaitons travailler en collaboration avec les producteurs et éleveurs locaux pour les besoins de tous« .

C’est à Creuse nature qu’ils veulent réaliser leur rêve, le partager avec les autres, et voilà pourquoi ils font cet appel. « Tous ceux qui nous aiderons à boucler ce budget seront récompensés. Certes, nous ne pourrons pas les rembourser la première année. Mais, selon les dons effectués, ils auront des avantages sur le terrain« .

Pour sa part, Elisabeth confirme cet engouement. « Ils sont véritablement tombés amoureux du lieu. Ils ne conçoivent pas leur rêve ailleurs. Et, surtout, ils ne souhaitent pas le changer, mais le conserver pour tous ceux qui l’aiment déjà« .

La rédaction de NatMag leur souhaite une belle réussite dans cette entreprise, qu’elle va suivre de très près.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic