jeudi 8 décembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilDécouvrirLes espaces naturistesLa Sardaigne veut plus de naturistes

La Sardaigne veut plus de naturistes

spot_img

La Sardaigne veut devenir la plus grande station naturiste Italienne. Comme annoncé dans la presse belge et britannique l’île veut créer de nouvelles plages, des sentiers de randonnée, un village de vacances et de nouveaux hôtels.

Par Jean-Luc Bouland

En Europe, derrière la France, première destination mondiale, ce sont l’Espagne, les pays de l’ancienne Yougoslavie et le Portugal qui sont les destinations privilégiées des touristes naturistes. Mais l’Italie veut rattraper son retard, et principalement la Sardaigne. Comme le rappelle le site belge 7sur7, « le littoral préservé du nord de la Sardaigne est devenu une Mecque du naturisme dans les années 1970. Mais vingt ans plus tard, face à la pression du corps parfait imposé par la société, la pratique du naturisme a grandement chuté« . Aujourd’hui, elle tend à y faire son retour, grâce à l’action de l’association naturiste italienne (ANITA). « Elle souhaite faire de l’île italienne un havre de paix pour le tourisme naturiste et travaille avec les autorités locales pour y parvenir« .

Depuis 2017, les différentes régions italiennes peuvent légalement réserver une partie de leurs plages aux naturistes. Il existe 17 plages nudistes en Italie (2 en Sardaigne). « L’île veut dépasser la Toscane, la région phare avec cinq plages nudistes. Ainsi, non seulement trois plages officielles seront ajoutées, mais aussi des hôtels naturistes, des sentiers de randonnée et même un village« , précise le site belge, puisant ses sources dans la presse britannique (The Guardian), en citant des chiffres : « On estime qu’il y a actuellement 50.000 naturistes en Italie et 20 millions en Europe« .

Ainsi, Luigi Tedeschi, le maire de San Vero Milis, après concertation avec Anita, a décidé en mai d’autoriser officiellement la pratique naturiste sur une partie de la plage Is Benas. Is Benas était déjà fréquentée par les naturistes, maintenant, c’est officiel. Certains Sardes considérent cette décision comme une erreur, mais l’élu persévère. Ilestime que le tourisme nudiste peut développer des zones comme Is Benas tout en respectant la nature et l’environnement. “Quand les nudistes viennent à Is Benas, ils le laissent toujours propre. Il est important de saisir la culture du naturisme et de ne pas le considérer uniquement comme de la nudité.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic