vendredi 24 mai 2024
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilDécouvrirLes espaces naturistesEmmanuelle et Nicolas reprennent le Clos Barrat

Emmanuelle et Nicolas reprennent le Clos Barrat

spot_img

Six campings naturistes changent de propriétaires ou de responsables en 2024. Commencée dans le dossier de son édition de mars (N°85), leur présentation par Naturisme Magazine continue. Bienvenue dans le Lot à Emmanuelle et Nicolas.

1/ Vous venez de reprendre Le Clos Barrat. Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Emmanuelle et Nicolas, 46 ans, nous sommes mariés depuis 20 ans et naturistes depuis toujours. Après avoir travaillé dans les bureaux de grandes entreprises, nous avons décidé de vivre notre rêve : travailler ensemble dans un lieu où règne le respect de soi, des autres et de la nature. Nos nombreux voyages autour du monde nous ont enrichis d’une expérience de cœur, de partage et de découverte. Le camping reste notre graal, nous vadrouillons dans tous les chemins avec notre Van et si possible en tenue d’Eden .

2/ Pourquoi le choix d’un camping naturiste ? Pourquoi celui-ci ?

Les chemins nous ont menés au Clos Barrat à la fin de l’été 2023, à Sérignac, dans le Lot. Le camping cherchait ses repreneurs, nous y sommes restés, le domaine nous avait déjà adopté. Les forêts de chênes, les grandes prairies et les emplacements ouverts sur la nature nous ont charmés ainsi que la douceur du climat lotois et sa quiétude. Le naturisme au Clos Barrat est avant tout une question de respect et de liberté, on y fait corps avec la nature.

Au Clos Barrat, l’ambiance est unique, la simplicité est sa noblesse. L’esprit y est participatif et respectueux.

3/ Avez-vous des projets précis de développement pour Le Clos Barrat ?

Le clos Barrat a maintenant plus de 40 belles années. Nous allons suivre la ligne tracée par Yolanda et Johan qui ont fait de cet endroit un oasis de naturisme et de sérénité. Le développement durable sera au cœur de notre stratégie avec la recherche d’énergies renouvelables comme les panneaux solaires, la récupération de l’eau de pluie, des jardins partagés. Nous imaginons le Clos Barrat comme un village avec des zones différenciées, il y aura par exemple la Prairie, la zone résidentielle avec les mobiles homes, la zone sauvage avec des habitats intégrés à la nature. Les services seront centrés sur le bien-être.

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE

spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic

×