lundi 5 décembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilDécouvrirLes espaces naturistesDes campings confinés et peaufinés (1)

Des campings confinés et peaufinés (1)

spot_img

En attendant leur ouverture retardée par les mesures de confinement, les propriétaires d’espaces naturistes peaufinent leurs terrains. En se préparant à de nouvelles précautions sanitaires bien après le 11 mai. Premières réactions.

Ce 14 avril, Joël et Monique, les propriétaires du Champ de Guiral, dans le Lot ont décidé de reporter l’ouverture du camping au 13 juin 2020. « Nous sommes comme vous tous dans l’incertitude et nous naviguons à vue. En espérant que cette date soit possible« , disent-ils, tout en affirmant réfléchir « à la mise en place de mesures sanitaires pour que les séjours puissent se faire en toutes sécurité« . Et, indiquent-ils, « pour toutes demandes de réservations faite avant le 01 juin 2020, nous ne demanderons pas d’acompte avant d’avoir la certitude que notre structure soit autorisée par les autorités compétentes à ouvrir« .

Une nouvelle plage pour la piscine du Champ de Guiral

Comme tous les propriétaires de petits espaces naturistes, ils travaillaient depuis le mois de février à la préparation du site et à la création de nouveaux aménagements, telle la nouvelle plage en bois au bord de la piscine, prête le 22 février (photo).

Les propriétaires du Clos Barrat combattent le confinement avec humour

Toujours dans le Lot, à Sérignac, au Clos Barrat, Yolanda et Yohann, les propriétaires ont pris le confinement avec humour, publiant régulièrement sur Facebook depuis le 21 mars des vidéos montrant qu’ils préparent le terrain pour bien accueillir leur clientèle. Et sur la 4e, postée le 11 avril, ils expliquent même comment monter la tente le jour de l’arrivée, après le confinement.

Au Domaine du Coq Rouge, nouveaux aménagements pour la baraque à frites.

Au domaine du Coq Rouge, chez leurs voisins corréziens, Sandrine et Sébastien, les propriétaires n’ont pas chômé non plus, et continuent à le faire, même si l’ouverture ne pourra pas se faire comme prévu le 30 avril. Il y a de quoi s’occuper sur le terrain, entre entretien et nouveautés, tels celles apportées à la baraque à frites (photo).

En Gironde, à Château Guiton, Paul et Vincent, les nouveaux propriétaires travaillent d’arrache-pied pour offrir aux futurs vacanciers encore plus de services sur ce site unique, tout en entretenant le terrain avec u matériel un peu vétuste. Mais le vieux tracteur a bien voulu repartir, et les atelier peinture du matin ont permis de poncer (partiellement) et peindre en blanc une vingtaine de chaises « à raison de 2/3 chaises par matinée par couche ! »

Dans le Var, à la Tuquette, l’ouverture prévue au 25 avril est aussi repoussée. Caroline, Brice et Arnaud, les propriétaires, comme leurs confrères, n’ont encore aucune information « sur la potentielle réouverture des campings en France et les mesures qui devront être prises » par la profession. Mais, disent-ils, « sachez que nous nous concentrons déjà sur tous les efforts afin de pouvoir vous accueillir dans des conditions sanitaires irréprochables dès l’ouverture!« .

La piscine du Haut Chandelalar n’attend plus que les vacanciers.

Et l’on entendra un discours identique tenu par Muriel Boisgontier au Haut Chandelalar, dans les Alpes-Maritimes. « Consciente que le plan de déconfinement du gouvernement s’appuiera sur des règles strictes d’hygiène et de distanciation sociale, la Fédération de l’Hôtellerie de Plein-Air travaille à l’élaboration d’une charte sanitaire des campings, qui permette d’envisager une ouverture avant l’été. Nous mettrons, pour notre part, tout en oeuvre pour vous accueillir dans les meilleures conditions de sécurité sanitaire et vous permettre ainsi de retrouver la convivialité du vivre ensemble !« 

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic