jeudi 9 février 2023
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésVisite nudiste au Musée Dhondt-Dhaenens (NL)

Visite nudiste au Musée Dhondt-Dhaenens (NL)

spot_img

Vendredi 26 novembre 2022, le musée néerlandais Dhondt-Dhaenens proposait une visite naturiste de ses collections. L’organisation matérielle en était confiée à l’association belge Naked Freedom. Un visiteur témoigne.

Par Jean-Luc Bouland

Un reportage réalisé par la chaîne VRT

Les visites en toute nudité des musées seraient-elle tendance, ou juste l’occasion de se faire un coup de com’ pour mettre en lumière des collections particulières ? Cela fait plusieurs années que cela se pratique, sur plusieurs continents, et c’est ce 26 novembre 2022 que cela s’est reproduit aux Pays-Bas, une semaine après celle du musée Maillol, à Paris. L’idée est venue du musée Dhondt-Dhaenens lui-même, et l’organisation confiée à l’association Naked Freedom, comme l’a relaté la chaîne VRT. Un visiteur a raconté cette expérience à l’un des participants à la visite de Maillol, le 10 novembre 2022. Voici son témoignage.

Une exposition dans les toilettes des hommes

« Ami nu Albert, comme je l’ai dit, je ne connais pas très bien l’organisation Naked Freedom. Bien qu’au Musée Dhondt-Dhaenens, j’ai bien sûr rencontré la personne qui a fait le plus pour cela de Naked Freedom. Cependant, l’initiative de ce “Blootgewoon Nocturne” est venue du musée lui-même. L’artiste plasticien Yvan Derwéduwé a réalisé une installation permanente dans les toilettes des hommes. Il avait proposé au musée d’inaugurer l’œuvre lors d’une soirée pour naturistes. Vous obtenez la connexion. Le musée Dhondt-Dhaenens a alors contacté Naked Freedom pour demander comment ils pourraient/devraient faire cela. Et je dois dire que c’était très bien organisé ».

Dhondt-Dhaenens est un petit musée construit il y a environ 50 ans par un couple sans enfant, Dhondt-Dhaenens, pour leur propre collection de peintures et pour offrir aux jeunes artistes un lieu d’exposition. « Il n’y a pas de casiers ou quoi que ce soit, mais le jeune personnel a tout fait pour rendre notre visite la plus agréable possible. Je ne me souviens plus combien j’ai payé, mais il y avait de la boisson, il y avait des collations, il y avait un excellent guide, l’exposition de Magali Reus valait le coup et le réalisateur avec qui j’ai discuté assez longtemps est également très sympathique. Il m’a dit qu’ils prévoyaient d’organiser une nocturne nue une fois par an. Peut-être plus tôt dans l’été, car monter le thermostat à 23° est une grosse dépense ».

Membre d’Athéna depuis plusieurs années, ce témoin a entendu dire que « Naked Freedom essayait de faire quelque chose dans la piscine de l’Université de Gand ». Naked Freedom n’a pas de membres et donc pas de revenu fixe. « Il fonctionne entièrement grâce aux efforts de quelques bénévoles passionnés qui peuvent y consacrer tout leur temps libre. En partie à cause de cela, je soupçonne qu’ils ne communiquent que via leur site Web et leur page FB« .

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic