lundi 27 juin 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésSociétéNus face aux assurances !

Nus face aux assurances !

spot_img

A Châtelaillon (17), il y a un établissement thermal à période naturiste…et des hôteliers en colère. Début avril 2020, pour sensibiliser l’Etat à la requalification de la crise sanitaire en état de catastrophe naturelle, ils ont posé nus.

Le club des hôteliers de Chatelaillon-plage fait face à cette crise sanitaire qui touche aujourd’hui le monde entier. pour sensibiliser l’état et la population à leurs conditions de travail avec la pandémie du covid-19, ils ont créé le mouvement #Assureznus, et posé nus devant l’objectif du journal Sud-Ouest. « Notre démarche est d’alerter les pouvoirs publics et assureurs du danger qui nous guette. Comme tous nos confrères commerçants, artisans et entrepreneurs quelle que soit notre taille, nous subissons tous de plein fouet les conséquences de la crise« .

Ils estiment que ce drame sanitaire est aussi l’annonce « d’un drame économique et malheureusement des drames humains que nous vivrons« . Et, concernant Châtelaillon, « Pour notre station balnéaire, le tourisme est un point essentiel sur l’activité de la ville. Suite au confinement, nous avons dû fermer nos établissements, par manque de client et d’activités aux alentours. Bien entendu ces fermetures ne nous permettent plus d’avoir les entrées d’argent nécessaires pour faire face à nos charges fixes (Loyer, abonnements, assurances, crédits…)« .

« Les mesures prisent en urgence par le gouvernement ne font que reculer le problème surtout pour nous qui avons une activité essentiellement saisonnière.
Sans ressource, nous devrons néanmoins, dans un future proche, nous acquitter de ces « nouvelles » dettes que personne n’avait anticipé.

Il en découlera à plus ou moins long terme, des licenciements économiques et probablement des dépôts de bilan.

Nos contrats d’assurance ne couvrent pas les risques épidémiologiques. Toutefois il serait nécessaire que les pouvoirs publics décrètent un état de catastrophe naturelle afin d’espérer une prise en charge (ne serait ce que partielle) de nos charges fixes (en dehors des salaires déjà indemnisés par le recours au chômage partiel), afin de pouvoir espérer assurer la pérénité de nos entreprises et des emplois qui en découlent.

Aujourd’hui il nous est difficile d’appréhender la saison en cours et l’impact sur les mois à venir. Comment et quand vont réagir nos clients potentiels?

Ici, nous venons d’exposer la problématique propre à Châtelaillon, mais nous sommes sûrs que tous nos confrères hôteliers, restaurateurs, commerçants, artisans, entrepreneurs et leurs salariés nous rejoignent sur cette analyse et nous les invitons vivement à soutenir cette démarche en s’associant à nous.

Etat et assureurs, assurez-nous sinon demain nous serons nus.

Nous n’oublions pas les gens qui souffrent de cette terrible maladie et le personnel soignant admirable de dévouement et de professionnalisme. Nous sommes de tout coeur avec eux ».

🤞 Ne manquez pas nos derniers articles !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

3 Commentaires

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic