samedi 3 décembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésSociétéDes hommes, des femmes, et du tissu

Des hommes, des femmes, et du tissu

spot_img

La nudité intégrale prônée par les naturistes ne doit pas obliger à bannir le maillot de bain. Car ce simple et coûteux petit morceau de tissu contribue beaucoup à l’épanouissement de la femme (1).

Par Jean-Luc Bouland  – Responsable de la rédaction

Il n’y aura pas de « Journées sans maillot » en 2022. La Fédération française de naturisme rallie à nouveau la célébration mondiale de la Journée du naturisme, plus positive et plus explicite, les 2 et 3 juillet. Un retour dans l’actualité qui se fait dans un contexte très significatif pour l’évolution de la société. L’été arrivant, les combats pour le droit à la nudité, principalement féminine, se font parfois de façon contradictoire.

Le 8 avril 2022, Marine Millan, une militante féministe, a été condamnée à 65€ d’amende pour avoir contrevenu en 2021 au règlement de la piscine municipale de Toulouse en se baignant sans le haut de son maillot de bain. Une « discrimination » contestée qui l’a incitée à lancer une pétition pour que soit harmonisée la législation, empêchant les municipalités de statuer à leur gré sur le sujet.

Cet appel, paradoxalement, a fait écho à Gottingen, en Allemagne. Depuis le 1er mai, par arrêté municipal, et par volonté de réduire ces inégalités, les femmes sont autorisées à se baigner torse nu dans les piscines publiques. Jusqu’ici, le « topless » n’était permis que sur les pelouses. Mais cette autorisation ne vaut que le week-end, pour respecter la culture de certaines communautés (2).

La couverture du N°76 de Naturisme Magazine – Parution mai 2022. Photo Cyril C

Ces deux positions opposées illustrent une même problématique : la perception du corps féminin dans la société, dominée par une pensée « patriarcale » millénaire, comme l’affirme la spécialiste de la mode Audrey Millet, dans son essai intitulé « Les dessous du maillot de bain » (1). Elle y démontre que la gent masculine a toujours eu peur du corps de la femme, objet de tentation, bien avant « Adam et Eve », et voulu le contraindre. L’arrivée du maillot de bain, de plus en plus restreint, aurait aidé les femmes à se réapproprier leur corps, malgré les tentatives de le formater, au nom d’un esthétisme défini par les hommes.

Nombre de naturistes se vantent d’avoir été des précurseurs en cela, le rejet de tout vêtement entraînant l’acceptation de la nudité féminine, quelle que soit son apparence. Certes. Mais il reste certainement un peu de chemin à faire, quand on relève sur les réseaux sociaux que cette reconnaissance allemande est majoritairement applaudie par les hommes, « parce que des seins de femmes c’est beau (!) ». Et que c’est aussi une large majorité d’hommes qui répond aux enquêtes sur le naturisme (3). De là à dire que cela fait mauvais genre…

(1) : Editorial du N°76 de Naturisme Magazine (mai-juin 2022).

(2) : Le « topless » pour les femmes pourrait être validé le 16 mai pour les piscines municipales de Grenoble.

(3) : Voir articles publiés dans Naturisme Magazine N°76 (mai-juin 2022).

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic