lundi 26 septembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerTémoignagesSylvie et Philippe, à la Genèse

Sylvie et Philippe, à la Genèse

spot_img

Sylvie et Philippe* témoignent d’un moment de grâce à La Genèse (30). « Mon mari et moi apprécions beaucoup les domaines naturistes qui gardent un côté « Sauvage ». Cet été 2019 nous avons testé le domaine de la Genèse et, bien que l’on y trouve tout ce dont on a besoin (restaurant, épicerie, piscine, sauna, superette, bar, etc.), il a su garder un côté très sauvage. Il y a d’ailleurs un coin du domaine qui porte ce nom… ».

Nous avons trouvé là un havre de paix… Nous sommes dans une splendide vallée bordée de falaises calcaires, au fond coule une rivière qui grouille de vie, quand on s’assoie et que l’on reste un moment immobile dans l’eau, une multitude de petits poissons viennent vous rendre visite, les plus téméraires tentent de goûter votre peau, rassurez-vous aucune sensation désagréable, bien au contraire, c’est une sorte de communion à laquelle nous n’avons plus si souvent l’occasion d’assister…

Le matin avant que la piscine soit plus fréquentée, nous avions l’habitude d’aller y prendre un bon bain dans le calme, alors que je me baignais en admirant l’environnement qui a un je ne sais quoi d’exotique ? Peut-être à cause des parasols de paille et la végétation luxuriante aux abords ?

Mon attention fut attirée par le vol d’un perroquet ? Moi qui me voyais déjà sous les tropiques l’illusion était plus que parfaite…

Le bel oiseau était visiblement assoiffé, il formait des arabesques au-dessus de l’eau et tentait sans succès de s’abreuver, je décide alors pour l’attirer de mettre quelque gouttes d’eau au bord de la piscine.

Il a bien vu ce que je faisais, mais cela n’était guère plus facile pour lui.

Pour s’approcher, il décida de se poser sur l’épaule d’une jeune femme assise devant moi, sur un transat, elle me tournait le dos et n’avait pas vue l’oiseau, elle fut surprise, l’oiseau s’envola, mais il avait si soif qu’il revint, un jeune homme tout prêt, lui aussi, avait eu l’idée de remplir son étui à lunette, le petit perroquet ne se fit pas prier il s’installa au bord de l’étui pour boire enfin…

Nous assistions tous à ce joli spectacle, si simple, comme à un moment de grâce… Comme si ce bel oiseau avait compris qu’il n’avait rien à craindre dans un domaine naturiste…

Je comprends bien qu’il s’agissait d’un animal échappé d’une volière et qu’il devait avoir l’habitude des humains, mais nous préférions y voir le symbole d’un retour au source, le retour à la Genèse en quelque sorte…

Le petit perroquet resta longtemps au bord de la piscine avant de s’envoler…

Nous l’avons retrouvé à notre départ sur l’épaule de l’hôtesse d’accueil, il s’était fait adopter, il avait même un prénom : Michel…

Bref, ce petit moment restera dans notre mémoire pour longtemps, il a enchanté notre beau séjour dans ce bel endroit…

* Article publié conjointement avec notre partenaire Naturisme Magazine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic