lundi 23 mai 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerTémoignagesGilles et Josette, expérience à 2

Gilles et Josette, expérience à 2

spot_img

Gilles, 60 ans, et Josette, 68 ans, témoignent de leur pratique naturiste dans Naturisme Magazine N°59 (avril/mai 2019), lors d’une rencontre avec Mathieu S.

Matthieu – Merci à vous deux d’avoir accepté de répondre à mes questions. Donc voici ma première question : quand vous vous êtes rencontrés, lequel de vous deux était déjà naturiste ?
Gilles – Moi, depuis l’âge de 17 ans.

Matthieu – Comment as-tu découvert le naturisme ?
Gilles – Avec mon amie de l’époque. Ses parents habitaient en Vendée, et nous sommes allés à la plage où elle aimait se baigner nue. Donc je l’ai suivie et cela m’a plu. Mais faut dire aussi que depuis tout petit ma mère m’a souvent retrouvé tout nu dans le jardin ou la maison, c’était un signe ! [il rit]

Matthieu – A quel âge vous êtes-vous rencontrés ?
Gilles – J’avais 25 ans.

Matthieu – Donc c’est Josette qui n’était pas naturiste, comment as-tu fait pour le lui dire ?
Josette – Oh il n’a pas eu besoin ! A la maison, il était tout le temps nu, moins que maintenant mais quand même.
Gilles – Nous allions souvent dans la Drôme où on se baignait dans la rivière. Mon beau-frère se baignait nu, cela ne gênait personne.
Josette – Moi je faisais du monokini en les accompagnant.

Matthieu – Josette, que pensais-tu du naturisme à l’époque de votre rencontre ?
Josette – Rien de spécial. Chacun faisait ce qu’il voulait du moment que cela ne dérangeait personne.

Matthieu – Et toi, Gilles ?
Gilles – Je trouve qu’il y avait moins d’a priori. Les gens souriaient, sans plus. Aujourd’hui, on voit des rictus déplacés qui sous-entendent une idée mal placée. A mon avis, c’est à cause des reportages télé qui confondent naturisme et échangisme. La preuve : à chaque fois que j’en parlais au boulot, on me parlait de sexe !

Matthieu – Josette, à quel moment as-tu franchi le pas d’enlever le bas aussi ?
Josette – Après une Journée Sans Maillot au Layet [NDLR : plage située sur la commune du Pradet, dans le Var], c’était en 2013. J’avais gardé le bas comme d’habitude, et j’étais la seule. Et Viviane Tiar [NDLR : devenue depuis Présidente de la FFN] est venue me voir, elle m’a parlé pour m’ôter mes complexes, et j’ai franchi le pas. Depuis, je ne mets plus de bas ! Mais mon paréo n’est jamais loin…
Gilles – C’est là qu’on a pris nos cartes à l’ANP [NDLR : Association Naturiste Phocéenne]. Ensuite, on est allé à un interclub à Piémanson [NDLR : plage située sur la commune d’Arles, en Camargue], et c’est là que j’ai embarqué Patricia, ma meilleure amie, dans l’aventure.

Matthieu – Josette, après toutes ces années, est-ce qu’aujourd’hui tu te considères comme une naturiste ?
Josette – Non. C’est surtout pour accompagner Gilles. J’apprécie de me baigner nue, c’est très agréable. Et j’apprécie la bienveillance des naturistes. Mais vivre nue ce n’est pas pour moi. Surtout à cause de mes complexes dont je n’ai jamais réussi à me défaire, et aussi à cause d’une intolérance au soleil, donc je suis souvent sous mon paréo et mon parasol.

Matthieu – Est-ce qu’on peut dire que vous êtes un couple mixte qui a réussi à fonctionner ?
Gilles – Absolument.
Josette – Oui. Tolérance dans les deux sens.

lac de Saint Cassien

Matthieu – Pour vous, qu’est-ce que le naturisme aujourd’hui ?
Josette – La tolérance justement.
Gilles – C’est comme si on demandait à un poisson d’aller dans l’eau ! Ca va de soi ! Je ne suis bien que quand je suis nu. Le maillot, ça m’arrive quand je vais à la piscine municipale, mais si je pouvais m’en passer je le ferais !

🤞 Ne manquez pas nos derniers articles !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic