samedi 24 septembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerQuel projet pour un naturisme urbain ?

Quel projet pour un naturisme urbain ?

spot_img

Comment vivre son naturisme en ville ? Quel lieu concevoir ? Après l’ouverture du restaurant parisien O’Naturel, des étudiants planchent sur un bar à tapas naturiste, et d’autres sur un lieu dédié en cœur de ville. A l’image des membres de l’association naturiste de Suisse Romande. Utopie, naïveté, ou réalité à court terme ?

« …Comment réaliser le naturisme urbain ? Vu qu’on en a pas mal discuté sur les différents forums, je remets ici quelques réflexions pour un lieu naturiste en milieu urbain… » explique un des responsables, envisageant des lieux ouverts pour l’été, et fermés pour l’hiver, entre villa, terrasse et anciens bureaux ou autres lieux inhabités.
« …Dans un environnement dense, on pourrait chercher une terrasse sans vis-à-vis. Pour un lieu ouvert l’hiver, on pourrait récupérer un lieu vide: un commerce ou un étage d’un immeuble de bureau (en ce moment, il y en a beaucoup). On y rajoute un jacuzzi, un sauna, un peu de décoration zen est le jeu est fait!… ».
A qui ouvrir ce lieu ? « …Pour permettre à tout le monde de s’initier au naturisme, l’accès de notre lieu naturiste urbain ne devrait pas être soumis à des conditions particulières, comme l’inscription préalable à la ² ou l’obligation de venir en couple. Tout le monde devrait pouvoir rentrer, et avoir accès à un espace où se ressourcer sans besoin de vêtements… », estime-t-il, tout en comprenant qu’il faudrait avoir sur place une équipe bien formée, pour éviter tout débordement, « …Et les personnes qui ne se conforment pas à l’esprit du local devraient être mises à la porte sans trop de regrets… ».

Ce lieu devrait comporter des espaces aquatiques (piscine, jacuzzi), un bar, un espace restauration, et accueillir des évènements réguliers, tels des concerts, jeux divers, voire compétitions sportives (ping-pong, etc). De tels lieux existent, notamment dans la banlieue de Bruxelles, mais pas en France, ou en Suisse, si l’on excepte des lieux libertins.

La nudité devrait-elle y être obligatoire ? pourrait-on y accepter des paréos, maillots de bains, etc ? Là, l’avis du rédacteur va en surprendre plus d’uns : « …d’un côté, le fait de pouvoir rester en maillot de bain ou en paréo permet une meilleure répartition au niveau de l’âge et du sexe des participants. De par mon expérience, les lieux avec nudité obligatoire tendent à attirer plus d’hommes que de femmes, tandis que dans les lieux avec possibilité de rester habillés on atteint plus facilement la parité hommes-femmes… ». La solution serait-elle de proposer des prix avantageux aux personnes se dévêtant entièrement ? Ou programmer des journées « nudité obligatoire » et des journées « nudité optionnelle » ?

Voilà qui est bien théorique. Car un élément est aussi à prendre en compte : le lieu d’implantation. Ce qui est possible dans le nord de l’Europe, voire en Suisse, ne l’est pas forcément dans des pays de culture latine…

JLB

Plus d’infos :  Association Naturiste suisse romande 

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic