jeudi 6 octobre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerDes naturistes au tribunal au Nîmes

Des naturistes au tribunal au Nîmes

spot_img

Lundi 27 mai, le tribunal de Nîmes aura a délibéré sur des faits commis le 27 août 2018 : une pratique naturiste au bord du Gardon. Sur plainte de promeneurs.

Il est environ 14h30, ce lundi 27 mai 2018, quand un résident ardéchois et sa famille ont été interpellés par les gendarmes alors qu’ils profitaient d’un agréable moment de tranquillité et de baignade sur la rive gauche du Gardon, en Ardèche. pourquoi ? A cause d’une nudité intégrale repérée par des promeneurs. Les enfants étaient en maillot et leur mère en monokini, mais le père, Peter Misch, naturiste de longue date, pratiquait la nudité intégrale. « une vrai liberté et le respect des choix de chacun au sein de cette famille », estime l’APNEL, qui s’est portée à ses côtés.


« Ils s’étaient pourtant installés dans un endroit à l’abri des regards, derrière des bosquets pour ne pas être dérangés et pour ne gêner personne. Au moment de leur installation, ils étaient seuls. Personne à proximité ni sur l’autre rive. Le
pique-nique familial se déroulait donc paisiblement. C’est au moment de la baignade, que le couple aperçoit sur l’autre rive, des personnes qui les invectivent ».


À cause de la distance, leurs paroles étaient peu compréhensibles, mais le couple comprend vite que cette démonstration d’agressivité les concerne. En face, le couple offusqué ira chercher le renfort de deux autres personnes, et préviendra les gendarmes. Arrivés sur place, ceux-ci traverseront la rivière à bord d’un canoë, contrôleront l’identité de l’homme, constateront qu’il a remis son maillot de bain, et lui rappelleront « les risques juridiques à être nu », en invitant la famille à se mettre plus en retrait de la berge. L’incident clos semble clos…ce qui ne satisfera pas les dénonciateurs, qui iront porter plainte !
Ce pratiquant naturiste devra donc se défendre au tribunal de Grande Instance de Nîmes ce lundi 27 mai 2019 à 14 h, d’une accusation « d’exhibition sexuelle » au titre de l’article 222-32 du code pénal.

Dans cette situation, L’APNEL ‘Association pour le naturisme en liberté) à publié un communiqué de presse, soutenue par la Fédération française de naturisme, à laquelle elle est affiliée. Elle appelle « les démocrates, les libres-penseurs, tous les amoureux de la liberté et de la laïcité » à soutenir Peter MISCH en participant au rassemblement pacifiste organisé devant le TGI de Nîmes, lundi 27 mai à 14h. On sait qu’il y aura un représentant et une représentante de la FFN sur place. Mandatée par l’APNEL, Maître Agathe DELESCLUSE, a déposé une question prioritaire de constitutionalité (QPC), de façon à interpeler le législateur sur « l’abus de 222-32 ».
Les personnes désirant soutenir les accusés peuvent aussi participer à la cagnotte organisée pour financer sa défense sur le site Leetchi.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic