jeudi 8 décembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerNaturisme réel et virtuel à Paris

Naturisme réel et virtuel à Paris

spot_img

Résidente à la piscine Roger Le Gall, dans le XIIe arrondissement, l’Association des naturistes de Paris a su diversifier ses activités pour fonctionner toute l’année. A côté de ses activités traditionnelles, et tout en défendant les activités en nudité urbaine, elle organise des sorties dans les autres clubs, encadre l’espace naturiste du bois de Vincennes, et propose même des cours sur le web.

« Pour beaucoup de naturistes, juillet fut un très beau mois. Après le confinement, puis l’incertitude de pouvoir partir en vacances ou pas, nous étions nombreux à passer nos vacances dans nos centres naturistes préférés. J’ai moi-même passé de très bonnes vacances à la Sablière et à Origan Village, deux des plus beaux centres naturistes du monde », explique Laurent Luft, président de l’Association des naturistes de Paris (1).

Multi activités à la piscine Roger Le Gall.

Chaque mois, dans la newsletter du club, il rend compte des activités du mois passé et annonce les suivantes. En 2019, l’ANP a réussi un gros coup en accueillant le gala international de natation naturiste. Cette année, malgré la pandémie et le confinement, lui et ses amis n’ont pas manqué d’idées pour maintenir le contact entre les adhérents. « Nous étions heureux de leur offrir une gamme de sorties diverses en juillet. Le mois a commencé avec les derniers cours de sport sur Zoom, lancés pendant le confinement pour leur permettre de garder la forme. Les cours continuent mais maintenant dans l’espace naturiste du bois de Vincennes ».

Des cours naturistes diffusés en ligne !

Des cours sur Zoom ? Rencontré sur l’espace naturiste de Vincennes ce dimanche 22 août, où il donnait un cours de yoga, Damien, un ancien du club devenu coach et hypnothérapeute depuis 2015, explique. « Quand le confinement est tombé, nous avons réfléchi à une solution pour continuer nos activités, et mis en place assez rapidement des cours en ligne ». Il fut le premier des trois coachs officiant déjà à l’ANP à tenter l’expérience, proposant des cours de yoga, en toute nudité. Sur inscription, en session privée, le prof et les élèves pouvaient être nus chez eux pour suive le cours, et ce fut un succès.

Claire maîtrise son image

N’était-ce pas un pari risqué d’accepter que des vidéos existent l’exposant nu ? Pour Damien, au début, un peu, mais il l’assume depuis sans souci. Pour Claire et Yvon, les deux autres coachs qui suivirent, l’expérience est un peu différente car, avouent-ils tous deux, sans se concerter, ils n’avaient ni l’un ni l’autre pratiqué le naturisme avant de donner les cours à l’ANP, voilà deux ans. Mais cela ne leur a pas posé de problème. Et le passage aux cours sur le web s’est fait facilement, même si Claire, la prof de gym, à la différence d’Yvan, a demandé à ce que sa nudité soit masquée. Pas par pudeur, mais pour éviter que des vidéos circulent et puissent lui nuire professionnellement. « J’ai un contrat dans une école privée, pour des enfants, et je sais que je le perdrais si les parents me découvraient nue sur internet ». Une prudence qui peut s’expliquer aisément.

Yvan souhaite continuer

Le 5 septembre, lors de l’assemblée générale de l’ANP, dans les locaux du CGF, le bureau a proposé l’arrêt de ces cours virtuels. Yvan serait prêt à continuer, et quelques habitués sont demandeurs, tel celui rencontré à Vincennes ce même 22 août, nommé pour 3 ans au Surinam. « Si je pouvais continuer, ce serait bien. J’ai vraiment apprécié ». Des solutions privées seront peut-être mises en place.

Ce dimanche 13 septembre 2020, certains membres de l’ANP ont prévu d’être aux côtés « des cyclistes et des écologistes pour la nouvelle tentative d’une World Naked Bike Ride (Cyclonue) française ». Sous réserve d’autorisation. Mais ceci est une autre histoire, à découvrir dans la prochaine newsletter de l’ANP.

Des évènements parisiens médiatiques

L’Association des Naturistes de Paris, militante connue pour défendre le « naturbanisme », n’en est pas à sa première initiative du genre. Après une visite du Palais de Tokyo en toute nudité, très médiatisée, elle a aussi participé à une représentation de théâtre nue, à une autre visite de musée début 2020, et certains de ses membres fréquentaient régulièrement le restaurant naturiste O’Naturel, avant sa fermeture. Le dimanche 13 septembre 2020, en matinée, c’est à la Cinémathèque française qu’elle a programmé un nouvel évènement : partir à la découverte de la rétrospective inédite consacrée à un des plus célèbres acteurs et humoristes français, Louis de Funès. « Une visite possible dans la nudité la plus totale ou presque, puisque le port du masque était obligatoire ». Affaire à suivre.

Les cours de Yoga avec Damien

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic