lundi 27 juin 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerLieux de vieL'ile du levant mérite bien 160 pages !

L’ile du levant mérite bien 160 pages !

spot_img

160 pages, au moins ! Tel est le projet de Maât un magazine trimestriel à paraître début juillet. Annoncé comme « le média du sud qui n’a pas froid aux yeux« , il offrira tout son premier numéro à l’ile du Levant. Avec le soutien financier de ses futurs lecteurs !

Le pari est osé, mais ses créatrices donnent l’impression de n’avoir peur de rien. « Se rapprocher du monde en prenant ses distances, renouer avec un journalisme de papier et d’encre, un journalisme de liberté de ton et de paroles, ce n’est pas trop, c’est juste assez. », affirment Corine Tonarelli et Béatrice Jullion pour expliquer ce choix. Journalistes par passion, elles ont suivi une autre voie, mais n’ont pu oublier la volonté d’écrire, et de transmettre. Alors, elles ont cogité, et penser à faire un « mook », à moitié magazine, et à moitié book. A raison de 4 numéro par an, sachant que le premier aura demandé 10 mois de préparation, et que le second est déjà en cours. Le pari veut aussi de se consacrer au Sud, où elles résident et travaillent. Corine est aussi professeur en école de mode, impliquée auprès des handicapés, et Béatrice sophrologue et professeur de yoga à Aix en Provence.

Corine Tonarelli et Béatrice Jullion

Indépendant et décalé

Prévu pour parution au début de l’été 2021, après 10 mois de gestation et une visite sur les lieux en février, le premier numéro sera entièrement consacré à l’Ile de Levant. Un lieu que Corine, déjà connaisseuse, a voulu faire découvrir à son équipe. Une autre visite est prévue à la parution de l’ouvrage, pour son lancement, certainement dans d’autres conditions climatiques. Avec quels regards ? « Au sommaire, il y aura des sujets joyeux en mode carte postale, des portraits de personnalités locales d’hier et surtout d’aujourd’hui, mais aussi des focus sur les dessous des politiques urbaines, culturelles, environnementales, des enjeux de pouvoir et de monopole« , disent-elles. Ainsi, au hasard des pages, on trouvera des sujets sur la cohabitation entre Héliopolis et l’armée, et sur les différents types de publics (naturistes, gay, libertins), une enquête sur l’intérêt des pouvoirs publics sur la quotidien des levantins, ou sur l’architecture et l’intérêt environnemental, et des interviews, tel celui de Jacques Salomé. Il sera tiré à 2 000 exemplaires, et vendu 17€, distribué sur l’île, bien entendu, mais aussi dans plusieurs points de vente et librairies du sud de la france.

Une interview de Jacques Salomé

Aider à le financer !

La « team Maât », comme elle se définit, affirme croire en ce qu’elle fait, « tout comme elle croit en l’intelligence et l’intuition, en la solidarité et au soutien« . C’est pour cela qu’elle a choisi d’exister grâce au financement participatif. Sur la plateforme de crowdfunding Kiss Kiss Bank Bank (KKBB), elle a ouvert une souscription début mai, pour 45 jours, en proposant « à une communauté bienveillante et responsable d’être partie prenante d’une presse écrite régionale qui échappe aux flux de l’actualité, aux influences de pouvoir et à la publicité« . Le grand mot est lâché : aucune publicité dans ces livres-magazines !

Une couverture signée Maurizio Dondi

Cet appel de fond, évalué pour débuter à 15 000 euros, et déjà riche de 4300€ à mi-parcours, doit « permettre à des professionnels de l’information de retrouver objectivité et curiosité sans renoncer à la liberté d’expression« . Contribuer à son financement, explique l’équipe, « c’est permettre à Maât de travailler sereinement dans la continuité, de rémunérer les différents collaborateurs qui lui ont fait confiance, de choisir un imprimeur éco-responsable et de produire des contreparties originales« . Et, pour ce premier numéro, de belles contreparties (1) sont promises, « grâce à la générosité des artistes, partenaires et Levantins« , qu’elles soient matérielles, artistiques ou constituant « des expériences qui ne laisseront personne indifférent » .

Nat’Hebdo reviendra courant juin sur ce projet, peu de temps avant la fin de cet appel à contribution, le 17 juin, en vous présentant un peu mieux l’équipe…

(1) « De 10 à 500 Euros, chacun pourra trouver son bonheur, à hauteur de son budget et de ses envies. On y trouvera bien sûr, le Numéro 1 de Maât en prévente, mais aussi des photos signées et en série limitée de notre photographe, des dessins à l’aquarelle de Maurizio Dondi, des massages naturistes de Fred Rossi, une journée expérience journalistique au Levant avec une des deux fondatrices, et même un séjour de rêve sur l’île pour nos plus grands KissBankers« . Plus d’infos par

🤞 Ne manquez pas nos derniers articles !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

1 COMMENTAIRE

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic