jeudi 6 octobre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerLieux de vieUne journée à Verdon Provence

Une journée à Verdon Provence

spot_img

Les gestionnaires de terrain de camping ne chôment pas, en saison comme pendant le confinement. Faute d’avoir pu ouvrir le 25 avril, Mélanie, la responsable de Verdon Provence, a raconté sur sa page Facebook une journée « normale » au camping par un vacancier. Un texte trop réaliste pour n’en publier que des extraits. Le voici.

« On aurait dû ouvrir aujourd’hui mais bon, mieux vaut penser à la santé de tous! En attendant, on m’a demandé de raconter une journée type bien détaillée au camping. Je me suis bien amusée ! Toute ressemblance avec la réalité n’est pas fortuite…
J’espère que ça va vous plaire en attendant l’ouverture et le déroulement d’une vraie journée pour vous!! Le camping vous attend et se fait plus beau que jamais! ».

Je me réveille au son des cigales, et je reste quelques instants immobile à écouter, tellement c’est apaisant. Puis je sors et je m’étire longuement en profitant de la vue. Ma moitié somnole, alors je décide d’aller chercher le petit déjeuner. Pas besoin de s’habiller, heureusement, vive le naturisme ! Je monte l’allée, je salue Astrid et Ruurt qui déjeunent à leur emplacement, avec qui nous avons pris l’apéro hier en parlant un drôle de mélange de français, anglais et néerlandais. Serge et Martine, les alsaciens de l’emplacement juste au-dessus, qui étaient là aussi hier, me hèlent et je m’arrête quelques instants pour discuter avec eux. Puis je continue, car mon ventre gargouille. Il y a deux personnes devant moi, mais Mélanie manie fort bien l’art du tournage des sacs à croissants, et elle les sert rapidement. Chacun bipe son bracelet pour mettre en compte ses consommations. Pas besoin de poche, on règle tout au départ.
Je repars avec un sourire et mes pains au chocolat. Je salue encore quelques connaissances sur le passage, dont Els et la petite Flo, qui adore venir chercher le pain le matin, même si elle est à peine plus grande que la baguette. Ma moitié ne dort plus et a déjà préparé le café. Elle m’attend en profitant de la vue. Nous déjeunons tranquillement, puis nous décidons d’aller à la piscine. Il n’y a pas encore grand monde quand nous arrivons, Anthony vient juste de finir de l’ouvrir. Il nous salue et nous nous installons au soleil, près d’un parasol que nous ne tardons pas à ouvrir. Frédérique et Sandrine, les nordistes, sont déjà là et se tartinent de crème solaire. Il fait très beau. Au bout de quelques instants, Daniel, le chef de cuisine, arrive et s’installe à la terrasse du bar pour boire son café au soleil. Il n’est pas du matin, Danny, mais il a toujours le sourire ! Je lui fais signe de nous garder une table ce midi, et il lève le pouce.

Farniente, farniente…


Midi sonne, Jackie vient juste d’arriver, nous lui laissons un de nos transats et nous allons nous installer sur une table avec vue sur la vallée, à la terrasse du restaurant. L’ombre des arbres est super agréable. Anna nous sert ce midi, elle est super joyeuse cette petite bretonne. Elle prend les commandes des boissons, et Daniel vient nous conseiller pour choisir notre déjeuner. Je choisis un croque Nordique, pendant que ma moitié préfère une salade de chèvre chaud. Anna nous rapporte nos rosés, avec un bol de glaçons. Ici, le rosé glace, c’est sacré !
A deux tables de nous, un couple s’installe avec leur chowchows qui s’affalent à l’ombre : ils se présentent, Eric et Franky. On discute un peu, puis nos commandes arrivent et on savoure. Un petit tiramisu en dessert, et on décide d’aller digérer au lac pour l’après-midi. Du camping, il y a deux beaux sentiers de randonnée pour aller au lac, un pour la crique, un pour la pointe. Nous optons pour la crique, et en dix minutes, nous sommes arrivés en bas. Simone et Yves sont là aussi, je leur adresse un signe et nous poursuivons un peu pour trouver un coin paisible où faire une bonne sieste bien méritée. Après avoir déniché notre bonheur, on s’installe, on sieste, on se baigne, on lit, on sieste, on nage… Dans l’eau, on croise Camille et Julien, qui font découvrir à leur petit Paul, un an, la baignade dans un lac. Le petit semble adorer !
L’heure de l’apéro approche, on remonte en faisant un détour par le sentier de randonue, pour mériter notre verre qui nous attend à l’arrivée. On croise un photographe, qui mitraille la nature magnifique : c’est Christian, qui a du laisser sa femme Fabienne à la piscine ou au spa. On continue notre route, on a rendez-vous avec nos voisins, Sophie, Dom et le jeune Pablo, avec qui on fait équipe pour le jeu apéro de Yoann, l’animateur du camping. Il y a un peu de monde au jeu, on s’amuse beaucoup ! Les questions sont pointues, il y en a pour tous les goûts et tout les âges. Lilou, une amie de Pablo, et Delphine sa maman, se sont jointes à nous pour que l’on soit plus forts (ce qui ne nous empêche pas de perdre contre Samy qui joue avec Cécile, Nicolas et leurs enfants.
Ce soir, on avait prévu de manger une salade à notre place, mais Sophie réussit à nous convaincre de goûter les fameuses ravioles du chef. Quitte à être ici, je demande à Mélanie s’il reste deux places à l’Espace Bien-être pour le dernier créneau horaire. Oui. Merveilleux, je réserve. On passe une bonne soirée, on se donne rendez-vous demain soir pour la soirée du vendredi, puis à 21h on va profiter d’une heure de spa et de sauna. Assis dans l’eau pleine de bulles, je regarde le ciel étoilé et je me dis : c’est incroyable, en 5 jours, nous connaissons déjà beaucoup de monde, nous avons participé beaucoup rit, nous avons profité pleinement de la nature, nous nous sommes ressourcés. Je redresse la tête, regarde ma moitié et je lui demande : on revient l’année prochaine ? Celle-ci éclate de rire et répond : évidemment !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic