vendredi 24 mai 2024
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerIdées : se référer à l'histoire

Idées : se référer à l’histoire

spot_img

Peut-on valoriser l’art de vivre naturiste en se référant à l’histoire ? En organisant des manifestations publiques ? Pour fêter ses 15 ans, Naturisme Magazine vous invite à partager vos idées sur ce sujet. Quinze d’entre-elles seront présentées dans le dossier du N°84 (janvier 2024)Les premières n’ont pas tardé.

Par Jean-Luc Bouland

Le naturisme est générationnel…

Comment valoriser l’art de vivre naturisme , Les premiers lecteurs ont déjà commencé à répondre. N’hésitez-pas à les imiter. Les suggestions sont de plusieurs niveaux : l’évolution des esprits, l’organisation de manifestations ou de campagnes de communication, la création de nouveaux espaces de pratique, etc. Voici quelques extraits des contributions parvenues, souvent longues et détaillées.

  • « A mon avis c’est le faire connaître à un plus large public, le faire sortir de sa discrétion presque « pathologique ». Car il faut reconnaître qu’il n’est pas évident de savoir que des associations, que des domaines naturistes existent un peu partout en France. Pour ma part, j’ai découvert par hasard et très récemment qu’une association existait tout près de chez moi …» – Feuf
  • « Créer une radio naturiste avec des conseils, adresses,infos, témoignages, etc…. et tous le contenus des autres radios classiques Météo, bulletins d’informations, musiques etc…..financé par la pub des centres naturistes et tout autres financement classiques d’autres annonceurs » – Jean-Luc P.
  • « Développer les possibilités de pratiques de la randonue. Un partenariat pourrait s’imaginer entre la FFN et l’Office National des Forêts voire le Conservatoire du littoral (en fonction des propriétés foncières) pour d’une part permettre/tolérer la randonue dans les massifs dunaires se situant entre les parkings et les plages naturistes (massif forestiers de Saint-Trojean et des Saumonards sur l’île d‘Oléron, dune de Pen Bron à la Turballe… par exemple) et d’autre part pour baliser certains chemins dans leurs propriétés (forêts domaniales dans toutes les régions, forêts dunaires) qui pourraient être ouverts à la pratique de la randonue (sans pour autant exclure les autres usages). » – Guillaume L.
  • « Une carte du monde du «naturisme naturel » peut représenter par des photographies et des gravures différents peuples qui ont eu le nudisme comme mode de vie conventionnel, c’est un héritage vivant d’un naturisme proche de la nature au-delà de l’Europe : Afrique, Asie, Océanie, Amérique, cela donne au naturisme la caractère patrimonial de toute l’humanité.» – Julio C. (Espagne)
  • « Organiser des événements en toute nudité ET pour tout le monde (théâtre, musées, parc d’attraction, visites guidées etc). Pour cela il faut anticiper et faire de la communication avant dans les médias en expliquant que c’est ouvert à tous nudiste ou pas. A mon avis, les journaux régionaux seront intéressés si on rajoute une photo ou deux. On mise aussi sur le bouche à oreilles entre les personnes nues et les autres.» – Daniel (72 ans)

Vous avez des idées ? Des suggestions ? Des expériences à partager ? Transmettez-les nous par mail à redaction@natmag.fr. Elles seront toutes évoquées au fil des semaines, et quinze d’entre-elles retenues pour publication dans notre dossier du N°84 (janvier-février 2024).

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE

spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic

×