samedi 3 décembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerBains naturistes au Grand Chambord

Bains naturistes au Grand Chambord

spot_img

Samedi 4 décembre 2021, l’espace aquatique du Grand Chambord (41) ouvrait ses portes pour la première fois aux naturistes. Un rendez-vous réussi qui en annonce plusieurs autres très prochainement.

Il est des évènements naturistes qui méritent d’être signalés, et celui-ci en fait partie. Samedi 4 novembre 2021, plus de 100 personnes se retrouvaient pour trois heures de baignades et de bien-être dans un tout nouvel établissement, dans le Loir-et-Cher, au sud de Blois. Un succès qui se fait rare, comme l’explique Albert Richard, président de la région naturiste Centre-Val de Loire, et vice-président de la FFN.

Des responsables nationaux et parisiens pour inaugurer les séances.

« Après l’arrêt des horaires piscine à St-Jean de la Ruelle (45) et celui des soirées bisannuelles aux Balnéades, toujours en métropole orléanaise, la région n’avait plus que les créneaux d’Argenton-sur-Creuse pour des activités hivernales. Maintenant, ce qui nous arrive est extraordinaire« . C’est un des responsables de cet établissement public du Grand-Chambord, au sud de Blois, à St-Laurent-Nouan, qui a contacté les responsables naturistes régionaux pour leur proposer un créneau dédié. « Certes, cela fait plus loin d’Orléans, mais l’offre est superbe. Cela nous coûte moins cher qu’aux Balnéades, on peut en disposer une heure de plus, les équipements sont plus nombreux, et c’est plus central pour la région« . Que demander de plus ? « Si nous voulions, nous pourrions profiter de ces créneaux toutes les semaines. Mais, sur la base de quatre par ans, c’est déjà bien« .

Pour Albert Richard, « c’était un évènement exceptionnel ».

Lors de cette soirée, il y avait un certain nombre de franciliens, notamment membres de l’ANP, qui ne peuvent disposer de tels équipements dans leur région, et déjà habitués des soirées aux Balnéades, avec accueil sur le terrain orléanais Joie et Santé. Ainsi, explique Ted, « c’était surtout une première pour le personnel, pas habitué à voir des gens nus dans leur établissement, mais tout c’est bien passé. Ils étaient très gentils. Cela donne envie de revenir« .

Albert Richard confirme : « si les restrictions sanitaires le permettent, les prochains rendez-vous sont prévus en janvier, puis en mars. A chaque fois, nous proposerons un thème ou une activité différente« . De quoi rendre ces rendez-vous incontournables. En souhaitant qu’ils fassent école, incitant d’autres établissements français, privés ou publics, à leur emboiter le pas. C’est tout ce que souhaitent les responsables naturistes régionaux et nationaux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic