jeudi 8 décembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilMédiathèqueCalendrier2023c : la médecine se met à nu

Calendrier2023c : la médecine se met à nu

spot_img

2023 arrive, et les calendriers mettant en scène des personnes dénudées apparaissent, comme chaque année. Toujours des agriculteurs, mais aussi des étudiants en médecine suisse, au discours très intéressant.

Par Jean-Luc Bouland

« Les Dieux de l’Agriculture sont de retour. Dans le Gers, à l’initiative des Jeunes Agriculteurs, quelques agricultrices et agriculteurs qui n’ont pas froid aux yeux ont posé nu pour les photos du calendrier 2023. C’est la deuxième année consécutive que se déroule cette opération menée pour une bonne cause puisque l’intégralité des bénéfices est reversée à l’AFM-Téléthon. Le calendrier est en vente au bureau des JA du Gers ou peut être envoyé par courrier, au prix de 10 € (+ 3,50 € en envoi postal) » explique le magazine Réussir, en rappelant les actions similaires déjà annoncées de ceux de la Somme et de l’Oise .

Mais, au même titre que pour le Sale calendrier, à la démarche moins promotionnelle que les JA, bien que caritative, on relèvera surtout cette année le discours des étudiants en médecine de l’université suisse de Genève, qui, regroupés au sein de l’association les Saturnales, se sont mis à 40 pour poser nu dans la 3e édition de leur calendrier. L’argent récolté ira à trois associations caritatives, et couvrira 12 thématiques « allant du VIH à la schizophrénie sont au centre du projet. Chaque thématique est représentée par un ruban de couleur qui marque le soutien à une cause« , comme l’indique le site lémanbleu.

Myriam Pignat, vice-présidente de l’association Les saturnales.

Pour Myriam Pignat, la vice-présidente de l’association, ce calendrier se veut aussi éducatif. « Poser nus c’est aussi normaliser le corps humain. On sera amenés à voir des gens qui vont nous dévoiler leur intimité tous les jours en cabinet. Pour nous, c’est un peu un exercice de se mettre à leur place« . Et, comme il est précisé, « l’utilisation de la nudité se veut donc artistique et non pas érotique. Pour le photographe du calendrier, Léonard Francano, ne pas tomber dans la vulgarité était essentiel : «La thématique du nu exigeait une approche assez délicate. On pourrait vite tomber dans du vulgaire ou des scènes provocantes. La réflexion faite en amont était d’avoir des images poétiques.« 

A noter aussi cette année, le calendrier des Dieux du vin, en Alsace, au profit de la Mucoviscidose.

 

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic