samedi 13 avril 2024
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilEn BrefDes nus exposés et symboliques

Des nus exposés et symboliques

spot_img

Jusqu’au 25 février 2024, deux expositions de nus sont à remarquer, pour leurs qualités autant artistique que militante, à Clermont-Ferrand et Rochefort.

Clermont-Ferrand – Jusqu’au 26 février, Christophe Desrayaud propose à l’Artelier galerie, à Clermont-Ferrand (63), une exposition intitulée « On nait nu, comment meurt-on ? ». désireux de montrer le bodypositive, Christophe Desrayraud propose une «mise à nue du corps, le corps visible, le corps frapper de souvenir, de torsion et simplement un corps sans artifice qui nous appartient. Un corps qui nous permet d’être ».

« A partir de l’âge de 16 ans Jean Chauchard (sculpteur) m’a fait travailler l’anatomie; vers 19 ans Henri Guibal (peintre) a été mon professeur de peinture, j’ai suivi assidûment les cours des Beaux Art de Clermont-Ferrand en même temps que je faisais mes études médicales. J’ai continue a dessiner et à peindre tout en exerçant ma profession de dentiste jusqu’en 2013, j’ai fais de nombreux carnets de voyages. Le décès de ma femme m’a amené a reprendre la peinture à plein temps » explique l’artiste, qui justifie sa démarche dans le quotidien La Montagne autant par l’influence féministe de sa mère, que par sa pratique personnelle du naturisme.

Rochefort – A Rochefort (17), la sexothérapeute Stéphanie Cosson veut briser les tabous en présentant jusqu’au 25 février à la galerie Be@rt & us son Sexetival photo, composé uniquement d’autoportraits nus. Après en avoir réalisé des milliers, l’artiste de 52 ans, mère de 3 enfants, a décidé de montrer pour la première fois en public ce qu’elle faisait déjà depuis 4 ans sur Instagram, bravant plusieurs fois la censure, ou sur son site Des nus et des mots .

L’objectif est de « montrer que la sexualité est multiforme et que l’extase puise à bien d’autres sources que le seul plaisir charnel » . Stéphanie Cosson pratique la photo de nu depuis 7 ans. « C’est thérapeutique. J’ai un corps qui vieillit, surtout après avoir eu trois enfants, mais c’est intéressant de le voir évoluer. Malgré ses défauts, c’est notre meilleur ami. Il faut se l’approprier », a-t-elle déclaré au quotidien Sud-Ouest .

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE

spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic

×