samedi 24 septembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésSociétéDes poissons d'avril nudistes (2018)

Des poissons d’avril nudistes (2018)

spot_img

Des

Que seraient les 1er avril sans poissons médiatiques impliquant bien malgré eux des naturistes ? Ou des projets les concernant pour de quelconques évènements ou créations d’espaces réservés, permanents ou temporaires, dans des lieux incongrus. Chaque année apporte son lot, principalement dans la presse régionale, dite « de proximité », et 2018 n’a pas failli à la règle.

Quant un site web (lebonbon), qui se dit précurseur de tendances, annonce que toute une partie du 19e arrondissement de Paris, par la volonté de Mme Hidalgo, va être réservée aux naturistes, le quotidien La Montagne évoque un projet controversé de plage naturiste au bord du lac d’Aydat, en Auvergne, l’Action Républicaine de l’Eure et Loir l’ouverture d’un camping naturiste à proximité de Nogent le Rotrou, à l’initiative d’une étrange association parisienne, Naturisme libre, et l’Orne Républicaine, sous la plume pseudo-hilarante d’Yvon Rigue-Holey, l’organisation semi-confidentielle, discrète mais médiatisée (!) d’une course pédestre et naturiste dans un parc d’Alençon, pour pouvoir « être inscrit dans le guide mondial des 200 courses à faire avant de mourir ».

Ah ! Voilà donc un sujet récurrent qui en dit long sur les habitudes et phantasmes d’une société qui a établi le vêtement comme normalité, et la nudité comme une exception, sinon provocatrice, tout au moins insolite et sujette à plaisanteries. Au point que les naturistes eux-mêmes s’y laisse prendre, plus facilement que si on leur annonçait, pour faire contrepoint, qu’une zone « textile » serait ponctuellement aménagée au sein d’un centre de vacances résolument naturiste.

Sans conteste, le proverbe disant qu’en avril il ne faut pas se découvrir d’un fil, inspire toujours autant pour promouvoir le contraire en un temps donné. Mais, qui sait, peut-être que ces élucubrations d’un jour annoncent, en fait, des réalisations de demain.

Plus la ficelle est grosse, suggère un autre proverbe, et plus le poisson a des chances de mordre à l’hameçon… Quitte à donner des idées à quelques élus…

JLB

 

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic