samedi 24 septembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésSociétéIls ont couru nus, près de New York !

Ils ont couru nus, près de New York !

spot_img

Dans une période où la grande majorité des événements sportifs sont reportés ou annulés en raison de la COVID, les naturistes new-yorkais n’ont pas changé leurs habitudes. Fin août 2020, ils ont maintenue la « Bouncing buns », une course de 5 kilomètres, à l’ouest de New York.

115 personnes (dont l’âge variait entre 9 et 78 ans) étaient rassemblées fin août pour prendre le départ de cette course nudiste qui se déroulait près du Sunny Rest Resort aux États-Unis, à l’ouest de New York, en plein milieu de la route entre Philadelphie et les bureaux de Dunder Mifflin à Scranton.

Et, l’évènement était qu’il y avait une journaliste parmi les coureurs, Jen A. Miller, membre de la rédaction du New York Times, qui en a profité pour publier son témoignage dans l’édition du 28 août. Puisqu’il s’agissait « de l’une des rares courses qui n’a pas été annulée en cette pandémie« , elle a décidé de s’inscrire et de vivre l’expérience de l’intérieur. Son texte dans le New York Times est « savoureux », selon ses confrères de Balle courbe, un site canadien sportif et décalé « qui tourne autour de la nouvelle comme les rumeurs autour de Ti-Paul« . Byron. .

« Les participants devaient porter un masque pour aller chercher leurs dossards mais pouvaient l’enlever pour courir. Vraiment, toute forme de textile était optionnelle. Avant le départ, les participants et participantes devaient étirer leurs bras le long de leur corps. Pourquoi? Pour assurer une bonne distanciation sociale ». À part le fait que tout le monde était tout nu, Jen A. Miller n’a vu aucune différence entre cette épreuve et une course « normale ».

Une médaille pour la journaliste Jen A. Miller, du New York Times

Le long du parcours, les spectateurs étaient aussi nus que les participants. « Certains avaient au moins la décence de porter un masque. D’autres sont venus à vélo et, entre vous et moi, on plaint le siège de cet homme« , raconte un chroniqueurs. La journaliste a terminé la course avec un temps de 30 minutes 26 secondes, bon pour la cinquième place dans sa catégorie. « Elle a pu repartir avec sa médaille, sa casquette et une bonne couche de crème solaire!« 

L’article (en anglais) est à lire ICI.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic