jeudi 18 août 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésSociétéDes nudités "artistiques" humiliantes

Des nudités « artistiques » humiliantes

spot_img

Certaines nudités ne sont pas recommandables, même pour l’art. Et notamment celles provoquées sous influence. C’est ainsi qu’un professeur de théâtre connu a écopé fin novembre 2021 de quatre ans de prison, dont deux avec sursis, assortie d’une interdiction d’exercer.

Par Jean-Luc Bouland

Parfois, plusieurs années après, des actrices et acteurs connus racontent comment le fait de faire des scènes de nu a pu les gêner, voire les humilier. D’autres, comme Monica Bellucci, expliquent que leur corps est un instrument de travail, et qu’il doit donc être montré. Ou, comme Victoria Abril, « qu’il vaut mieux être nue dans un bon film qu’habillée dans un navet« . Cela doit toujours être à l’appréciation de la personne concernée, et jamais « sous influence ».

Mais qu’en est-il quand ce sont des artistes en herbe, le plus souvent des jeunes femmes, sous l’emprise d’un professeur sensé être « charismatique » ? La réalité n’est pas toujours belle. Ainsi, mardi 30 novembre, la cour d’appel de Besançon a condamné un professeur de théâtre de renom à quatre ans d’emprisonnement, dont deux avec sursis, « pour harcèlement, agression et chantage sexuel » sur une dizaine de ses étudiantes qu’il faisait répéter nues. Et cette peine a été accompagnée d’une interdiction définitive d’exercer en tant qu’enseignant et metteur en scène. Le condamné n’est autre que Guillaume Dujardin, 50 ans, ancien professeur de théâtre à l’Université de Franche-Comté. Et la peine prononcée ce jour là est identique à la décision de première instance, rendue en octobre 2020.

La voix du maître

Au total, ce sont huit anciennes étudiantes et un ancien étudiant du Diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) de théâtre de Besançon qui s’étaient portés partie civile pour des faits commis entre 2014 et 2017. Les victimes ont toutes dénoncé « l’emprise » de ce professeur charismatique et renommé, qui leur proposait des séances de « travail » en dehors des heures de cours, souvent le soir et parfois en tête à tête chez lui, pour révéler les grandes comédiennes qu’il disait voir en elles.

Ainsi, précise le quotidien Le Progrès, « Le moteur théâtral de ces séances, comme il l’appelle, était souvent la nudité et la sexualité des étudiantes auxquelles il demandait de répéter nues. Les jeunes femmes, dont certaines ont sombré psychologiquement, ont décrit à la barre les exigences de ce « mentor » qui leur demandait de « se frapper », « s’embrasser », « se goûter », « se toucher les parties intimes » ou de « simuler des orgasmes et des viols ». Pour leur avocate, Me Anne Lassalle, il utilisait « l’emprise d’un professeur sur ses élèves » pour « réaliser ses fantasmes ». Difficile de croire, avec recul, a des exercices innocents et purement formateurs.

En milieu naturiste ?

Le professeur, connu en France pour avoir créé le Festival de caves à Besançon, a contesté l’ensemble des faits lors de l’audience devant la cour d’appel en septembre dernier. Son avocat, Me Mikaël Le Denmat, a souligné que les plaignantes étaient bien des « étudiantes », des adultes responsables de leurs actes, et non des « élèves » mineures.

Certains pourraient penser qu’un acteur ou une actrice se doit d’être formé à toutes sortes de situation, et qu’une pratique naturiste donnerait une autre perception de la nudité, plus naturelle et mieux vécue. Mais c’est oublier un peu vite qu’il ne peut rien y avoir sans libre consentement, sans emprise ou contexte intimidant. Et d’aucuns se souviendront avoir connu, voilà plus de 10 ans, dans un centre naturiste, un professeur de théâtre aux méthodes très excentriques, impliquant la notion de toucher, en toute nudité, et qui dut interrompre ses cours à la demande de la direction.

La nudité n’est pas simple, mais multiple dans sa perception comme dans son vécu. Quoi qu’en disent certains naturistes.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic