jeudi 8 décembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésSociétéUne cyclonue parisienne en 2019 ?

Une cyclonue parisienne en 2019 ?

spot_img

Après Londres, Bruxelles, Barcelone et bien d’autres villes du monde, Paris aura-t-elle sa Cyclonue en 2019 ? Acceptée (par erreur) en 2008, interdite en 2009, une telle manifestation a toujours été sujet de polémique dans la capitale française. Cette fois, la FFN, l’APNEL et l’ANP ont fait une demande conjointe pour le 8 septembre 2019.

La demande est faite, certes, et l’annonce lancée avec force dynamisme sur les réseaux sociaux, recueillant un succès certain, mais rien ne dit que les autorités préfectorales, voire la municipalité, donnent pour autant leur autorisation. Sauf s’ils en comprennent (enfin) l’aspect ludique et inoffensif, et surtout militant pour l’écologie et la planète.

« La World Naked Bike Ride Cyclonudista Paris 2019 », que d’aucuns préfèreraient franciser en Vélorution, est annoncé par ses organisateurs comme « un grand retour au moment où le signal d’alarme pour le climat est au plus fort ». Et, insistent-ils  » Le peuple français doit montrer sa vulnérabilité face aux enjeux climatiques. La nudité en est le meilleur moyen. Plus qu’un événement naturiste, il s’agit là d’une cause qui appartient à tous ».

Cette manifestation consistera en une circulation revendicative, festive, familiale et pacifique à vélo, rollers, skateboard ou trottinette. La World Naked Bike Ride (WNBR) est une randonnée internationale dans laquelle les participants circulent ensemble sur des moyens de transport à propulsion humaine, pour « donner une vision d’un monde plus propre, plus sûr et plus positif », et avec vêtement facultatif afin d’exprimer la fragilité de l’homme face au trafic routier.
L’impulsion a été donnée en 2001 par la Coordinadora de Colectivos Ciclonudistas d’Aragon (Espagne) en appelant à des manifestations cyclonudistes dans des villes du monde entier pendant le mois de juin. Ces manifestations ont à présent lieu chaque année dans près d’une centaine de villes et près d’une trentaine de pays. Au début du mouvement, l’objet des Wnbr était principalement axé sur le développement de la circulation urbaine et tous ses effets néfastes sur les êtres humains (pollution, insécurité des cyclistes, etc). Aujourd’hui, avec l’urgence écologique qui s’aggrave, le sujet est plus global, s’étendant aussi à la cause animale…où à la cause nudiste !
A l’initiative de l’APNEL, qui avit promis qu’une nouvelle manifestation publique, après la Fête de l’Humanité, viendrait défendre la cause de la nudité en publique, cette Cyclonudiste parisienne veut donc aussi « Défendre notre humaNUté : faire vivre la liberté d’être nu comme expression de la fragilité humaine, de la nécessité de se reconnecter avec la nature et avec sa propre nature et sans honte du corps. Faire vivre la nudité comme symbole de l’abandon du superflu, du pacifisme, des valeurs républicaines de Liberté, d’Égalité, de Fraternité et de Laïcité« .

Réponse donc dans les semaines à venir pour savoir si l’autorisation arrivera. Programmant ainsi sur Paris une manifestation « nue » un mois et demi avant l’accueil dans la capitale des internationaux de natation naturistes…

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic