jeudi 8 décembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerLa vie associativeViviane Tiar élue présidente de la FFN

Viviane Tiar élue présidente de la FFN

spot_img

Viviane Tiar, vice-présidente sortante, administratrice de la région naturiste Paca-Corse, a été élue présidente de la fédération française de naturisme par son conseil d’administration, le samedi 17 novembre. Elle succède ainsi  à Yves Leclerc, élu président à titre provisoire en mai dernier, qui redevient vice-président, et reste président de la région naturiste Occitanie. Elle est la première femme a présider la Fédération française de naturisme depuis sa création, en 1951.

En septembre 2018, Viviane Tiar, alors vice-présidente, avait accordé une interview à notre partenaire Naturisme Magazine pour expliquer sa présence sur le stand naturiste de la Fête de l’Humanité, et expliquer ce que, pour elle, le naturisme peut apporter aux femmes. Voici cet interview.

1/Vice-présidente de la fédération française de naturisme, vous êtes en représentation officielle sur le stand naturiste à la fête de l’Huma. Quel message souhaitez-vous ainsi apporter ?

Je souhaite apporter mon soutien sur l’Urgence Ecologique et ma conviction sur notre art de vivre, Etre nu. Le naturisme apporte de nombreux bienfaits. Sur le plan mental d’abord, il permet de se sentir libre, car notre philosophie sebase sur le respect de soi, des autres, vivre en harmonie avec notreenvironnement, le respect de notre planète. Contrairement aux simples nudistes, nous avons donc un rapport harmonieux avec les autres et la nature. Nous visons une coordination avec les différents éléments, la terre, la mer, l’air.  Aller à la rencontre des non-naturistes seposant toutes sortes de questions. Se mettre nu est naturel, ne pas ressentir de gêne. L’importance est de bien être dans sa peau.

Nous sommes comme nous sommes. Ne pas porter un jugement sévère sur notre corps après nos grossesses. Une maladie, un traitement, un handicapé, le naturisme est partout, à la piscine, au bowling, dans les restaurants, dans les visites de musée, bois de Vincennes, concours de pétanques, concours de natation, les rando nues, etc. Que nous avons des droits.

Ne pas hésiter à prendre contact avec la FFN même si vous n’êtes pas adhérents, licenciés, être naturiste c’est une vision du monde différente, sentiment de liberté et d’égalité. Nous exprimer auprès des politiques.

2/ Cette année, l’APNEL veut mettre l’accent sur les valeurs naturistes comme une réponse aux violences faites aux femmes.  Que pouvez-vous dire pour soutenir cette position ?

Les femmes ne sont pas des objets, nos corps nous appartiennent. Dans notre histoire occidentale, le corps féminin a, durant des siècles, servi d’allégorie aux grandes idées : la justice, la nation, la vérité… Une sorte d’ « objet» ! Lorsqu’elles s’autorisent un mouvement, et particulièrement celui de se montrer à nu, les femmes transgressent donc le partage entre sujet et objet.Les femmes ont fait de leur corps un médium, qui constitue une arme dans leur combat pour l’émancipation, l’égalité, la parité, le respect et l’intégrité. Les femmes ont participé aux débats publics concernant le pays, l’homoparentalité, l’insémination artificielle, la station pour autrui, le mariage pour tous, contre l’homophobie ou la transphobie. 

Revendiquer la faculté de vivre nu, de se mettre nu, de déambuler nu, de s’associer entre nudistes, sans avoir d’autre souci, en découvrant son corps, que celui des possibilités de résistance à la température, c’est affirmer son droit à l’entière disposition de son individualité corporelle. C’est proclamer son insouciance des conventions, des morales, des commandements religieux, des lois sociales qui nient à l’humanité, sous des prétextes divers, de disposer des différentes parties de son être corporel comme il l’entend. Contre les institutions sociétaires et religieuses que l’usage ou l’usure du corps humain est subordonné à la volonté du législateur ou du prêtre, la revendication nudiste est l’une des manifestations la plus profonde et la plus consciente de la liberté individuelle.

3/ En général, que pourriez-vous ajouter pour convaincre les femmes de s’engager plus dans la promotion des valeurs naturistes ? D’être plus présentes au premier plan ?

Derrière chaque homme, il y a une femme, alors oui les femmes sont toutes capables de prendre des postes importants au sein de nos clubs, de nos régions, de notre Fédération.

La parité est importante.  Femmes hommes, hommes femmes, nous somment là pour avancer ensemble, le respect mutuel. Etre soi-même, ne pas avoir peur du regard des autres. Nous apportons de la douceur. Il faut que la femme s’écrive dans le naturisme. Je prends l’exemple de cette association des Pays de la Loire, Happy Nat. Un grand Merci à toutes les femmes de leur implication d’hier, d’aujourd’hui et pour notre futur. Et, en clin d’œil, je précise que  « nous savons faire plusieurs choses à la fois ». Si vous avez envie de nous rejoindre, si vous vous posez des questions, osez appeler les présidentes de clubs, les présidentes de régions, les administratrices nationales. Nous seront heureuses de partager vos interrogations et nous répondrons à celles-ci, suivant notre bel exemple, Christiane Lecoq. 

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic