lundi 23 mai 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilMédiathèqueCorps et nudité, entre femmes !

Corps et nudité, entre femmes !

spot_img

Laetitia, une française, voyage à travers le monde, et publie une vidéo chaque jour. Elle parle du corps, de la maison et de l’esprit, sans fausse pudeur. En recevant la suissesse Savannah, une autre youtubeuse, elle parle sans filtre de nudité, de la sienne et de celle des autres.

« Sur cette chaine je partage avec toi mon quotidien, les belles personnes que je rencontre, tout ce que j’apprend, mes réflexions, et mes expériences, mes voyages … à travers une vidéo par jour. Chaque jour une vidéo différente, sur un thème différent… c’est la surprise! » annonce Laetitia, active depuis 2012, qui compte sur sa chaine Youtube, le corpslamaisonlesprit plusieurs milliers vidéos à son actif, et 184 000 abonnés.

Laetitia reçoit Savannah sur l’une de ses trois chaines youtube (dont une en portugais).

« J’aime apprendre et partager la connaissance, si c’est ton cas, il y a de fortes chances qu’on s’entende bien. En ce moment je suis en plein tour du monde et j’ai pour idée de te faire voyager avec moi! J’aime apprendre et partager la connaissance, si c’est ton cas, il y a de fortes chances qu’on s’entende bien!« .

Dans cette vidéo « sans filtre », publiée en mai 2021, intitulée « Entre femmes, ON SE REGARDE LA C_H_A_T_T_E », elle reçoit Savannah Souder, une youtubeuse suisse (598 abonnés) et parle de sororité, de vie en commun, avec ou sans hommes, de rapport au corps et aux autres, avec et sans nudité. « Aujourd’hui est un nouveau jour et c’est un jour merveilleux pourquoi? Parce que c’est une vidéo avec Laetitia de la chaîne le corps la maison l’esprit! Je regarde ses vidéos depuis des années, et il y a exactement un mois, j’ai débarqué chez elle pour participer au voyage féminité sororité #12. Le voyage était incroyable et m’a permis de prendre du temps pour moi, de faire des choses qui me font du bien et d’être entourée de meufs merveilleuses. Tout ça m’a donné envie de partager avec toi des réflexions que j’ai eue au cours du voyage. Et quoi de mieux que d’en discuter avec la personne qui est à la source de ces rencontres et qui rend tout cela possible« .

Savannah parle de féminité et d’apparence sur sa chaine youtube.

Parmi les près de 130 commentaires :

Titacola – « J’ai adoré cette vidéo et le point de vue de Savannah est très intéressant ! Pour ma part je vis avec ma mère qui est hyper pudique alors je dois dire que je n’ai jamais connu cela jusqu’à très tard, et ça me fait encore un peu bizarre de me montrer à d’autres femmes. Lorsqu’elle était mariée à mon ex-beau-père, je trouvais ça tellement injuste de devoir faire attention à comment m’habiller parce qu’il était là. Je n’ai jamais compris pourquoi c’était à moi de devoir me cacher, cacher mes jambes ou mes seins (en no bra) pour ne pas « aguicher » son regard. Pourquoi son confort était plus important que le mien, pourquoi c’était à moi de m’adapter et pas à lui… La liberté du corps est pourtant fondamentale, et ne plus y avoir droit dans son propre foyer est révoltant. Je pense que c’est à ce moment là que j’ai entendu parler de féminisme et que ça a tant résonné en moi.

Pour parler d’une expérience positive justement, je fais partie d’une asso féministe (pas énormément politisée, très ouverte) dans mon université. Une fois on faisait une soirée de rentrée (mixte mais une minorité d’homme) et en tant que photographe, je portais un pull noir en no-bra, sachant que je pointe h24 en bonne frileuse que je suis. Eh bah même si j’étais la seule, pour une fois je me sentais à l’aise d’être moi-même, confortable sans devoir me soucier d’être jugée provocante ou je ne sais quoi. C’était libérateur et je rêve d’un monde où on pourrait toutes être en no-bra partout ! Depuis je fais des efforts réguliers pour être en no-bra dehors lorsque je me sens à l’aise, et ça avance petit à petit. Te regarder m’a beaucoup aidée à normaliser cet océan de chair qui ne demande qu’à respirer 🙂.

Elé OJ’ai adoré cette discussion entre vous. Merci pour tout ce que vous partagez de beau et rassurant. Pour ma part, j’ai vu des corps de femmes nues dans des huttes de sudation, et ça m’a fait un bien fou de constater comme vous le dites si bien la diversité et la similitude en même temps de nos corps de femmes. Nous traversons des cycles constamment, des périodes rondes, d’autres moins, nous passons par les montagnes russes hormonales. Tous les seins sont beaux, tous les ventres sont beaux, qu’ils aient enfanté ou non. Aujourd’hui j’ai 46 ans, je n’ai pas eu d’enfant et suis reconnaissante pour ma grande liberté. Ce qui me change la vie, c’est le yoga! Si vous voulez avoir une silhouette de déesse, le yoga c’est juste magique. D’autres dansent, font d’autres activités, chacun.e ses recettes de bonheur. Je n’ai jamais été sportive, je n’aime que ce qui me fait plaisir. J’ai suivi des cours avec plusieurs profs, maintenant je me fais ma propre petite séance le matin (quand je peux et quand je veux), 30 minutes environ. Plus on en fait, plus on aime, et plus notre corps est harmonieux. Quand on parle de corps vieillissant, approchant la ménopause, voilà je suis en plein dedans et pourtant j’ai l’impression de rajeunir.

EmmaElle fait du bien cette vidéo ! Moi je trouve difficile l’évolution du corps avec les grossesses. J aimais mon corps à 30 ans, sportif, taille 34… Et puis j’ai eu 2 enfants ! J’ai 35 ans maintenant, des enfants de 4 ans et 1 an, et je fais une taille 40, j’ai du ventre, des cuisses…et c’est difficile à accepter.

🤞 Ne manquez pas nos derniers articles !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic