lundi 23 mai 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilMédiathèqueClipsVJe suis nue, sans honte

Je suis nue, sans honte

spot_img

En 2019, pour le Nikon film festival, Alexandra Mignien réalise « Je suis nue« , son premier court-métrage (moins de 3 minutes), jugé « puissant sur un sujet essentiel ». « Ce petit film aborde avec imagination un thème dont on parle trop peu. Et c’est très réussi » commente Axel Leclercq sur positiv.fr .

Pourquoi cette femme, interprétée par Laura Léoni, apparaît-elle nue du matin au soir ? Pour avoir la réponse à cette question, il faut regarder ce court-métrage jusqu’au bout. « Je suis nue » s’attaque, avec talent, intelligence et créativité, « à un fléau moderne dont les ravages sont encore insoupçonnés« .

Mal utilisés, internet et les réseaux sociaux sont des armes capables de détruire des vies. Voilà ce que raconte ce film. Poster des photos ou des vidéos d’une personne nue sans son consentement, c’est violent. Un rappel essentiel, à l’heure où ce type de phénomène semble se multiplier.

Pour Télérama, « Je suis nue traite frontalement du sentiment de honte qui envahit les personnes qui en sont les victimes – essentiellement des femmes. Dès les premiers plans, le malaise s’installe et persiste tout au long de cette courte vidéo. On y voit une jeune femme se baladant nue chez elle puis dans la rue, au bureau et en soirée, sans que quiconque ne la regarde. Un corps dont l’intimité révélée sur les réseaux sociaux est métaphoriquement dépourvu d’identité. Par sa brièveté et son sujet, la vidéo peut faire penser à une campagne préventive. Peu importe, on aimerait qu’elles soient toutes aussi bien pensées et percutantes ». Le jury du Frames Festival lui a décerné le 22 septembre 2019 le Prix #EllesfontYouTube .

Voir le court-métrage ici .

🤞 Ne manquez pas nos derniers articles !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic