vendredi 20 mai 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilMédiathèqueArt du NuLa Grande Chaumière inquiète pour son avenir

La Grande Chaumière inquiète pour son avenir

spot_img

Ce samedi 8 décembre, la Grande chaumière, mythique école d’art parisienne propose un évènement exceptionnel, avec sa « Nuit blanche du dessin de modèle vivant », de 20h30  à 3h. Un évènement qui permet surtout de montrer qu’elle existe toujours, et qu’elle doit continuer à vivre, alors qu’une menace importante plane sur elle, au point qu’une pétition en ligne a déjà recueilli près de 20 000 signatures pour la soutenir.

L’Académie Charpentier et l’Académie de la Grande Chaumière sont locataires du 14 rue de la Grande Chaumière, à Paris, suivant un bail commercial existant depuis des décennies avec les propriétaires actuels les liant jusqu’en juillet 2021. Le bail commercial qui lie notre école aux propriétaires actuels, et ce depuis plusieurs décennies, prend fin en juillet 2021. Or, ces derniers ont décidé courant octobre 2018 de mettre en vente ce local.

L’atelier de la Grande Chaumière

« Notre crainte est donc qu’à l’issue de cette période triennale notre bail ne soit pas reconduit par le nouveau propriétaire.Nous avons donc décidé de mobiliser toutes celles et tous ceux qui sont attachés à la préservation de ce lieu mythique et historique ». Toutefois, précisent-ils, « de nombreuses actions à différents niveaux – politique, journalistique, artistique-ont été engagées et nous sommes assez confiants dans une issue favorable ». Il y a encore 3 ans d’assurés, et, à l’issue de cette période, ils pourront contester un hypothétique non renouvellement, tout en restant dans les lieux, « ce qui nous permettrait de rester encorequelques années locataires de la Grande Chaumière ».

Depuis sa création, en 1904, La Grande Chaumière dispense un enseignement sans pareil.  Y ont professé au fil des décennies des maîtres tels Bourdelle, Zadkine, Othon-Friesz, Fernand Léger… S’y sont formés ou y ont travaillé des artistes aussi célèbres que Modigliani, Soutine, Lhote, Giacometti, Germaine Richier, Vieira da Silva, Olga Boznanska, Foujita, Tamara de Lempicka, Eileen Gray… Leur ont succédé plus récemment des créateurs aussi éminents que Serge Gainsbourg, Louise Bourgeois, Serge Rezvani,Jérôme Savary, Gérard Garouste, Zao Wou-Ki … 

Aujourd’hui encore, la Grande Chaumière accueille chaque semaine des centaines d’étudiants Françaismais aussi Américains, Japonais, Coréens, tous attirés par sa renommée internationale, le charme préservé de ses ateliers et la présence quotidienne d’un « modèle vivant ».

Mais, le bâtiment n’est ni inscrit ni classé au titre des Monuments Historiques, « ce qui autorise ses futurs acquéreurs à fermer les portes de l’Atelier pour y installer à sa place un hôtel de luxe, des logements Airbnb ou n’importe quel commerce. Ce serait une honte autant qu’une perte inestimable pour le patrimoine artistique de Paris et de son Mont-Parnasse connu dans le monde entier ».
Face à ce danger, un collectif d’artistes, de professeurs et d’élèves s’est constitué, et  vous propose de signer une pétition, « de la faire circuler autour de vous et de rejoindre son combat pour la sauvegarde de ce fleuron de l’histoire des Arts ». Elle a déjà recueilli près de 20 000 signatures, ICI.


🤞 Ne manquez pas nos derniers articles !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic