samedi 20 avril 2024
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilMédiathèqueArt du NuArles: des photos de nus et Bruno Redares

Arles: des photos de nus et Bruno Redares

spot_img

Du 5 au 8 mai 2023, Arles accueillera la 21e édition du Festival européen de la photo de nu (FEPN). Bruno Redares, son fondateur, a répondu aux questions d’Huguette Schneider pour Naturisme Magazine.

NM : Bruno Redares, vous êtes ce qu’on appelle «un enfant du pays» …

Photo : Jean Turco.

Mes parents étaient commerçants dans cette rue, dans ce magasin, une crêmerie devenue une galerie photos. J’ai fait ma scolarité à Arles et ensuite à Alès. Je ne suis donc pas allé très loin pour mes années de lycée technique. J’ai commencé ma vie professionnelle en tant que technicien en aéronautique. J’ai travaillé pendant plus de 40 ans pour le ministère de la défense, d’abord en tant que technicien puis en tant que photographe.

NM : Comment la photo arrive-t-elle dans votre vie de technicien ?

Dans les années 80, j’ai d’abord été photographe pour des travaux d’illustration et d’auteurs dans des agences de communication, comme un deuxième métier. Je photographiais des paysages, couvraient des événements. À l’époque, les agences vous commandaient des photos et les photographes répondaient à l’appel d’offre. En fait, ce sont les voyages qui m’ont lancé dans la photo. Dans les années 90, j’édite mon premier livre sur le Carnaval de Venise.

NM : Vous êtes très impliqué dans la vie culturelle d’Arles.

Arles est devenue la ville de la photographie. J’avais 20 ans lors de la création de la première école photo à Arles.  En 1985, j’achète mon premier appareil professionnel car j’avais un Instamatic, comme un peu tout le monde. J’ai évidemment d’abord photographié des multitudes de paysages car il suffisait d’observer … mais très vite, c’est l’humain, qui m’a interpellé. Cela me demandait une réflexion, un choix de thématique et de mise en scène donc une démarche de création. J’ai suivi des cours techniques et organisationnels pour le côté administratif et gestion d’une galerie, pour connaître aussi la législation photographique mais je suis en fait complètement autodidacte.

Photo : Bruno Redares.

NM : Et, de fil en aiguille, vous devenez un «personnage» incontournable du milieu de la photo d’Arles. Cela faisait déjà une dizaine d’années que j’organisais des stages sur le thème du nu. Aujourd’hui, je suis effectivement le président fondateur du Festival Européen de la photo de nu à Arles qui se déroule début mai. Cette année, nous en sommes à la 21e édition (…)

Lire l’intégralité de l’entretien dans Naturisme Magazine N°80.

Le Festival de la Photo de Nu, qui a fêté ses 20 ans en 2022, revient du 5 mai (14h) au 8 mai (21h) à Arles. Les expositions se tiendront dans les lieux habituels du festival comme la Chapelle Sainte Anne, le Palais de l’Archevêché, l’Espace Van Gogh et les galeries privées. Entrées gratuites.

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE

spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic

×