jeudi 18 août 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésSociétéNue contre le "slutshamming" !

Nue contre le « slutshamming » !

spot_img

On peut se mettre nue pour défendre beaucoup de causes. Y compris pour défendre le droit de se montrer nu.e sur les réseaux sociaux. C’est ce qu’a fait sur Instagram le 26 janvier 2021 l’influenceuse canadienne Gabrielle Marion, en réponse au propos de l’humoriste Marie-Lyne Joncas.

Mardi 26 janvier 2021, l’influenceuse Gabrielle Marion s’est tournée vers Instagram pour dénoncer le «slut shaming» lancé la semaine précédente par l’humoriste et présentatrice Marie-Lyne Joncas durant une entrevue dans l’émission What’s Up Podcast, animée par Jerr Alain. En 2018,celle-ci avait choqué en publiant une photo d’elle sur Instagram disant qu’elle pouvait être belle «sans montrer son cul». Durant le podcast, elle est revenue sur ces propos que plusieurs ont jugés comme étant misogynes. 

Marie-Lyne a réitéré durant cette entrevue en disant ceci : «À un moment donné, c’est beau là montrer ton cul sur Instagram, c’est comme on a fait le tour… Quand j’ai posté ça, c’est que j’étais sur mon Instagram, c’était juste des photos de filles à moitié à poil […]. Moi ce que je dis là, c’est pas que c’est pas correct de faire ça, c’est que t’es pas juste ça. »

Ceci a relancé le débat sur l’importance de redonner aux femmes le choix de contrôler leur image et leurs corps. Plusieurs publient des photos nues sur Instagram pour se sentir en contrôle, belles, puissantes, ou tout autre raison valable.

L’influenceuse Gabrielle Marion, note le site billie, « inspirée par le tout, a partagé un montage de magnifiques photos d’elle posant nue sur son lit« . elle a expliqué dans un texte sous la photo « qu’elle avait longtemps cherché les mots justes pour s’exprimer à ce sujet« . Voici son texte :

Un corps, c’est beau

« Loin de mon genre de post habituel MAIS J’ai vraiment été inspiré! Cela fait une semaine que je mijote dans ma tête ce post avec un texte que j’avais écrit mais que j’ai décidé de changer dernière minute. Je me suis rappelée, en regardant la nouvelle vague contre le slut shaming et une nouvelle série sur les ados d’aujourd’hui qu’au secondaire tout le monde jugeait les filles qui s’exposaient ‘’trop’’. Maintenant on met des photos un peu plus révélatrices sur le net et who cares? Un corps c’est beau, et celui de la femme encore plus pour ma part. Cordes de bikini ou pas. Dentelles de sous-vêtement ou pas. Ça fait pas de moi une ‘’slut’’ parce qu’on peut voir de la peau. Même que je suis loinnnnn de ça pour ceux qui me connaissent bien. We should just embrace it! Pourquoi les hommes auraient droit eux? On va me juger parce qu’on voit mes courbes corporelles? Hell to the noooo.🤡 So why not coconut, me voici en pleine possession de mon pouvoir. I own my body honey, si les slutshamers pensent qu’ils gèrent, je te prouve maintenant que c’est moi qui gère. Prendre le contrôle de son corps c’est aussi signe de pouvoir et je vous confirme que pour poster ça, je l’ai à 1000%. Si tu veux critiquer ou juger, you do you boo!🤍Je vous présente donc un petit mélange photographique de la femme forte, accomplie dans sa tête, son corps et sa vie. Avec tout ce que j’ai fait pour me sentir bien dans ma peau, pourquoi pas en être fière? Keep your power no matter what, don’t let anyone take control of it.« 

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic