jeudi 18 août 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésSociétéMobilisations pour l'allaitement public !

Mobilisations pour l’allaitement public !

spot_img

Bordeaux, Disneyland, puis Versailles le 6 juillet ! Mercredi 7 juillet 2021, une trentaine de parents se sont mobilisés à Périgueux pour « faire évoluer les mentalités sur l’allaitement et la parentalité« . Après ces incidents concernant l’allaitement en public, en attendant une loi protectrice, cette action de soutient annonçait aussi la sortie d’un film.

En l’espace de deux mois, trois incidents ont concerné des mères allaitant en public. En mai, à Bordeaux, Maylis a été giflée parce qu’elle allaitait son bébé dans une file d’attente, une autre femme a été sommée, samedi 3 juillet à Disneyland, d’arrêter de nourrir son enfant en public. Et une autre, au château de Versailles, le 6 juillet. « L’allaitement, une pratique qui existe depuis des millénaires, dérange donc toujours autant dans la société française« , s’interrogeaient les personnes présentes ce mercredi 7 juillet à Périgueux, mobilisée « pour essayer de banaliser ce mode d’alimentation et déconstruire les préjugés« .

Des mères et des pères, tous « concernés par le bien-être de leur enfant« , se sont rassemblés place André Maurois, à Périgueux, sur un manège, comme l’ont relaté le quotidien Sud-Ouest et France Bleu « pour échanger autour de la parentalité » et participer à une photo collective réalisée par Anne Montillet, une photographe périgourdine. « L’allaitement est ce qu’il y a de plus naturel au monde ! On en a marre et on voudrait le montrer davantage », expliquait Daphné Ribas, qui a développé à Périgueux le mouvement d’origine bordelaise #JAIFAIMJEMANGE .

« Venons soutenir les mamans allaitantes! Venons leur dire qu’elles ne font rien de mal! Et qu’elles ne devraient jamais se cacher ou culpabiliser de donner à manger, de faire téter leur enfant dans un lieu public … parce que l’allaitement se fait à la demande … parce qu’on ne fait pas attendre un bébé… parce que c’est ce qu’il y a de plus naturel au monde …« . Tel était le message rassembleur porté par #jaifaimjemange une initiative organisée initialement par @anakiphotographe à Bordeaux puis @aporteedebisou à Périgueux.

Fin juin, une manifestation équivalente avait eu lieu à Bordeaux.

Cet événement a aussi accueilli le tournage du teaser d’un film documentaire sur l’allaitement et le post-partum, réalisé par la comédienne Marlène Veyriras et la journaliste Christelle Juteau qui espèrent vivement faire bouger le regard des gens sur la maternité.

Marlène Veyriras, militante convaincue

Sur son compte Instagram, Marlène Veyriras, ce mercredi 7 juillet, était des plus explicites pour justifier son engagement. « C’est Aujourd’hui !!!! En soutien à toutes mamans qui allaitent dans les lieux publics, parce que quand NOUS osons enfin sortir de chez nous après des semaines de Post Partum douloureux, épuisants, et souvent souvent déprimant face à tant de chamboulement. A notre liberté bafouée, à notre précieux sommeil envolé … Quand enfin nous franchissons le pas … malgré la peur au ventre que bébé crie, s’agace qu’on ne sache pas géré face aux regards des gens… Une seule chose nous rassure c’est qu’on va pouvoir lui offrir une petite tétée pour l’apaiser … mais là encore nous sommes jugées ! …Le monde qui nous entoure est encore trop Hostile aux mamans allaitantes … Pourquoi les tétées dérangent autant ? Cela doit changer !!!!!
Donc les gens complexés ou gênés c’est votre problème, regardez ailleurs… ici il y a que du bonheur, de l’amour et beaucoup d’ocytocine !!! Sans parler de toutes les tétées douloureuses et de l’apprentissage souvent laborieux alors quand on ose enfin sortir … qu’en fin il prend bien le sein et la tétée se passe bien mais VRAIMENT FOUTEZ NOUS LA PAIX !!!!
Ce sein pourtant souvent couvert et caché par la tête de bébé n’est pas un sein sexy c’est un sein nourricier … Et cela n’a jamais choqué un enfant !
Les adultes Ne parlons pas à leur place svp… il y a des images bien plus violentes et choquantes dans ce monde qu’un bébé au sein de sa mère !!!
RENDONS à MARIANNE ce qui est Marianne, son SEIN, son CORPS !!
Il est TEMPS DE LAISSER les mamans allaiter en PAIX, PARTOUT et TOUT LE TEMPS !!!
« 

Un film en soutient au femmes !

Le film co-réalisé par l’actrice et la journaliste est en bonne voie. Intitulé « Marianne, c’est nous », il dispose déjà de sa page instagram, qui donne sa profession de foi. « La page Instagram est crée ! Les premières images du teaser sont tournées… Tenez-vous prêts! SUIVEZ-NOUS !! On vous promet un beau film en préparation ! Un film qui libère enfin le dialogue sur la grossesse, la maternité, l’allaitement, le Post Partum, la parentalité, le partage des tâches… pour que nous soyons mieux informées , mieux préparées … et mieux comprises !« . Elles étaient toutes les deux présentes à Périgueux pour en tourner des images, avec des personnes volontaires.  » Nous tournerons également des images pour notre film @marianne_cest_nous_lefilm, parce que Marianne c’est Nous TOUTES ! »

Empêchée d’allaiter à Versailles !

Après l’incident à Disneyland Paris, c’est une autre affaire « d’entrave à l’allaitement » qui a défrayé la chronique. Mardi 6 juillet 2021, Clarisse a été sommée d’arrêter de donner le sein à son fils pendant qu’elle visitait le château de Versailles. Elle a raconté sa mésaventure sur le groupe Facebook SOS Parentalité, dans un post repéré par Aufeminin. Un témoignage confirmant « que les seins des femmes sont sexualisés, au point que le fait d’allaiter est encore mal vu, alors qu’elles ne font que nourrir leur enfant et que c’est la fonction première de la poitrine« .

Ainsi, raconte-t-elle : « Nous (mes beaux-parents, mon mari, notre fils de 4 mois et moi-même) avons été visiter le château de Versailles hier et lors de cette longue déambulation dans les diverses salles, mon fils a eu faim et s’est mis à pleurer. Je l’ai tout naturellement mis au sein, tout en continuant la visite », explique-t-elle sur Facebook. Elle a alors été interrompue par une employée de la sécurité, qui lui a dit : « Madame, vous ne pouvez pas allaiter ». Lorsque la jeune maman lui demande pourquoi, elle répond : « On ne peut pas laisser les gens se balader à moitié nus dans Versailles ! ». Comme si les mères allaitantes se déshabillaient complètement pour donner le sein… Et d’ajouter : « Vous pouvez vous mettre dans ce coin de dos si vous souhaitez continuer ».

Clarisse n’a pas compris la réaction de l’employée de sécurité, explique le site Magic Maman : « Je tiens à préciser que j’essaye toujours d’être discrète et que personne autour de nous ne m’a regardée bizarrement ». La jeune maman est ressortie choquée de son expérience, ressentant un sentiment de honte. « Puis, très rapidement, j’ai été en colère et cela a duré longtemps. J’ai ressassé l’évènement dans ma tête pendant de longues minutes, réfléchissant à ce que j’aurais dû faire et/ou répondre », raconte-t-elle à Aufeminin.

Après en avoir discuté avec sa belle-mère, Clarisse a décidé d’écrire à la direction du château de Versailles, qui lui a répondu le 8 juillet : « Chère Madame, vous avez bien fait de nous faire remonter votre expérience. Merci à vous. Nous sommes désolés pour le désagrément dont vous avez souffert. Nous prenons contact avec le service de sécurité ». Des excuses qui ne font pas complètement passer le choc de ce qu’elle a vécu : « Avant cette histoire je ne me posais même pas la question, il est pour moi tout à fait naturel d’allaiter son enfant (d’autant plus en bas âge) mon fils a 4 mois et est exclusivement nourri avec le lait maternel. Il dépend de moi à 100 %. Je trouve grave que les gens ne comprennent pas ça ».

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

1 COMMENTAIRE

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic