lundi 23 mai 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésLe magazineNu et Heureux, un site bilingue sur le naturisme

Nu et Heureux, un site bilingue sur le naturisme

spot_img

Article paru dans le N°69 de Naturisme Magazine

Dans son dossier consacré au naturisme francophone sur le web, Naturisme Magazine (N°69) a interviewé Frédéric Charles, créateur de Naturisme-TV, mais aussi Marc I, créateur du site bilingue Nu et Heureux. Il nous explique pourquoi son site est bilingue, et quelles sont les différences entre le public francophone et anglophone.

1/ Marc, vous avez créé le site « Nu et heureux » pour promouvoir le naturisme. Qui êtes-vous ?

Je suis marié, j’ai trois enfants, je suis chef d’entreprise et naturiste depuis l’enfance. J’ai en effet découvert le naturisme vers l’âge de 10 ans, pendant des vacances en Croatie avec mes parents. Je suis un passionné de nature, en particulier la mer, de sports et de technologie. Ma passion pour le naturisme m’a fait créer le blog Nu et heureux. Mes lecteurs et les messages que je reçois tous les jours ou presque sont ma récompense.

2/ Votre site est en deux langues (français-anglais), avec beaucoup de textes. Est-ce « stratégique » ou par simple goût personnel ?

Il n’y a pas de stratégie derrière le bilinguisme français-anglais. Il se trouve que je suis bilingue, que je travaille dans les deux langues et que j’adore écrire. Après avoir mélangé les articles français et anglais, j’ai séparé le site anglais du site français pour mieux segmenter le lectorat et écris désormais tous les articles en français avant de les traduire en anglais.

Le site anglais enregistre une fréquentation cinq fois supérieure et sa monétisation me permet de financer les deux sites. Je ne pense pas pouvoir y arriver avec le site français uniquement. Je ne gagne rien avec ces deux sites. J’ai mis de ma poche pendant plusieurs années jusqu’à ce que Nick et Lins, le couple derrière Naked Wanderings, mettent en place une régie publicitaire naturiste. Cela me permet de faire rentrer un peu de revenus publicitaires pour financer l’hébergement, les noms de domaines, le thème WordPress et différents services nécessaires à faire tourner des sites internet en toute sécurité.

C’est ma passion pour le naturisme qui m’anime, mais je reste pragmatique sur le financement de mes passions.

3/ L’essentiel des liens que vous proposez valorise des sites anglophones. Pourquoi ?

J’essaye d’orienter les lecteurs vers les sites ou des articles francophones quand ils existent. Mais il est vrai que la communauté naturiste anglophone est plus fournie et plus active. On est dans la loi des grands nombres et dans le fait avéré que l’anglais est la langue par défaut du web.

La blogosphère est active et attire des lecteurs quand du contenu de qualité est produit de façon régulière. Sur le naturisme, c’est le cas en anglais, ce ne l’est pas suffisamment en français. Par exemple, à fin octobre, le dernier article sur le blog de la FFN datait d’août. British Naturism publie plusieurs fois par semaine, fédère et rend visibles tous les événements naturistes en Grande-Bretagne. La différence est très visible.

Sur les forums francophones, on a l’impression d’avoir à faire à des petits groupes d’habitués et les quelques sites qui existent et traitent du naturisme s’adressent là encore à des habitués. Il y a une réelle réflexion à avoir sur la manière de mieux valoriser notre art de vivre sur la toile francophone et surtout de le faire connaitre au plus grand nombre.

Lisez la suite de cet interview dans Naturisme Magazine N°69

🤞 Ne manquez pas nos derniers articles !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic