jeudi 6 octobre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerLieux de vieDes retours aux plages dynamiques

Des retours aux plages dynamiques

spot_img

La réouverture des plages est en cours. Commencée ce mercredi en Bretagne-Sud, elle se généralisera presque partout ce samedi 16 mai, sous condition : que des actions dynamiques. Ce qui, comme en Belgique, pénalisera la pratique naturiste.

Sur le littoral, les préfets devraient aller cette semaine dans le sens des élus pour autoriser à nouveau l’accès aux plages. Commencée ce mercredi 13 mai en Finistère et Loire-Atlantique, le principe semble acquis, mais uniquement pour des activité dynamiques, au moins jusqu’au 2 juin. On pourra y faire du surf, de la promenade, de la baignade, mais pas question d’y aller en famille pour poser sa serviette, faire des châteaux de sable, ou simplement bronzer avec ou sans parasol. Une autorisation sous condition qui pénalisera la pratique naturiste, comme c’est déjà le cas en Belgique.

Rendez-vous en 2021 à Bredene

La plage de Bredene

En Belgique, il n’existe qu’une seule plage naturiste officielle, celle de Bredene, pas très loin de la frontière française, et elle sera interdite cette année, pour ne pas pénaliser les promeneurs. Pour le maire, qui avoue avoir pris cette décision à contrecoeur.

« Cette plage populaire, la seule naturiste sur toute notre côte, est très courue durant l’été, mais nous devons, comme toutes les autres communes du littoral, nous préparer à la période estivale« , a déclaré Steve Vandenberghe, le bourgmestre, ajoutant « Nous ne voulons pas être la cause d’une résurgence du virus. Il est également trop difficile de respecter les règles de distance sur cette petite partie de plage naturiste ». Bredene espère toutefois accueillir à nouveau des naturistes l’année prochaine.

Dynamique et non statique

L’idée courait depuis le confinement, comme Nat’Hebdo l’a déjà évoqué, et devrait devenir réalité cette semaine. Dés le 16 mai, sur le littoral français, suite à la demande des maires concernés, les plages devraient redevenir accessibles au public, mais uniquement pour des activités dynamiques, comme le signalait dimanche France 3 régions.

Aquitaine – Les maires du Pays Basque se sont regroupés pour déposer une demande commune de réouverture des 35 km de plages les concernant. En Gironde, 17 des 20 communes du littoral ont ou vont déposer une demande de réouverture (dont Grayan-L’Hopital, Montalivet, Le Porge). Le concept de plage dynamique devrait être retenu, ainsi que des horaires qui seraient compris entre 9 h et 19 h.

A Euronat comme au CHM et à La Jenny, les interrogations demeurent.

« Le préfet pourra autoriser au cas par cas des ouvertures de plage« , a confirmé lundi la préfète de la Gironde, Fabienne Buccio. « Nous avons donné un cadrage général aux maires, et je me suis engagée à leur donner une réponse avant le week-end prochain», indiquait 20minutes ce mardi, précisant que « pour peser davantage, les élus locaux se sont organisés. Dans plusieurs départements, ils ont décidé de se regrouper« . Au Pays basque, la demande a été déposée ce même mardi. Tous les maires de la côte basque se sont engagés « sur des principes partagés, avec notamment cette idée de plage dynamique, dans laquelle les activités nautiques seraient autorisées (mais pas surveillées) tandis qu’il serait interdit de s’asseoir sur la plage. »

En Occitanie comme dans la région Paca, comme le révèlent le Midi Libre et La Provence, des démarches équivalentes ont été faites, et devraient aboutir aux mêmes réponses. mais, de façon inégale. alors que la Cote d'(Azur commencera ce Week-end, le département des Bouches du Rhône (Marseille) attendra la fin du mois, indique toujours France 3. Et c’est là que d’autres questions arrivent…

Le naturisme sera pénalisé

L’opposition dynamique/statique va faire causer, et pénalisera les naturistes. Il sera possible de faire du surf, comme s’en félicite la fédération, initiatrice de cette idée « dynamique », éventuellement de se baigner, et surtout de se promener. Mais pas de poser sa serviette pour faire du bronzing.

Qu’en sera-t-il alors de la pratique naturiste ? Si les autorisations de promenades reviennent, cela intensifiera surtout les déplacements sur tout le littoral, mais en vêtements ou, au moins, en maillot de bain. Privés d’activités statiques, même à hauteur des centres de vacances dédiés, qui n’ont toujours pas le droit d’accueillir de vacanciers, la pratique y sera donc difficile jusqu’au 2 juin, mais pas impossible. Rendez-vous ce week-end pour en apprécier la réalité.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic