samedi 3 décembre 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerEstime de soiNicky Minaj victime de "slut-shaming"

Nicky Minaj victime de « slut-shaming »

spot_img

A 39 ans, la reine du Rap n’aurait pas du montrer son corps sur Instagram. Telles sont les critiques adressées à Nicky Minaj sur les réseaux sociaux, et relevées avec indignation par le site Terrafemina, condamnant une nouvelle fois l’âgisme et le « slut shaming ».

Pour célébrer le jour de ses 39 ans, Nicky Minaj, reine du rap consacrée, a choisi de montrer son corps, entièrement nu, sur son compte Instagram, et cela n’a pas plu à certain.e.s de ses fans, qui lui ont vertement fait remarqué. Au point de générer un article enflammé sur le site Terrafémina, par la plume de Louise Col, contre ce que l’on nomme le « slut-shaming ». Difficile de ne pas approuver. Le voici in-extenso.

« Le slut-shaming a de beaux jours devant lui, et l’âgisme aussi. Dernière victime en date : la rappeuse Nicki Minaj, qui a été la cible de commentaires haineux après avoir posté un cliché d’elle dévêtue sur les réseaux sociaux.

Nicki Minaj vient d’avoir 39 ans. Alors, pour célébrer ça, la rappeuse américaine a posté sur Instagram et Twitter des photos d’elle réalisées par des pros. On la voit nue ou vêtue d’un string et d’un harnais rose étincelant, chevelure teinte en rose et coiffée façon pin-up, et talons de 12 (voire plus) aux pieds. Sa pose aussi, gâteau à la main, penchée en avant ou à califourchon sur un ours en peluche géant, évoque les stars des années 50.

Un cliché qui a rapidement suscité la réaction de ses abonné·e·s – fans, admirateurs ou détracteurs. Pour les premier·e·s, le photoshoot a été perçu comme un moyen de fêter sa bougie de plus, et de leur faire à elleux aussi un cadeau. Pour les second·e·s, la séance-photos semblerait l’excuse parfaite pour se vautrer dans le slut-shaming. Une pratique sexiste qui consiste à stigmatiser une femme pour avoir eu un comportement jugé sexuellement provocateur. Ou pour avoir un corps, tout simplement.

En a suivi un déferlement de haine, ponctué d’une dose d’âgisme malheureusement peu étonnante.

Sur Twitter, un·e internaute signe une comparaison misogyne : « Et c’est ce que les jeunes admirent, aucune classe. Le plus drôle, c’est que la plupart de ceux qui sont ici sont probablement ceux qui ont attaqué Melania (Trump) pour avoir posé nue pendant ses années de mannequinat. Au moins, elle avait de la classe et était belle ».

Un·e autre lâche une crasse opposition entre la mère et la putain. « Vous êtes une mère maintenant, laisse les nudes aux jeunes filles… ». Un·e troisième ose : « Moins de nus, plus de musique », a écrit un autre. Autant de commentaires rapidement contrebalancés par des messages positifs et des voeux d’anniversaire, qui confirment à qui en douterait que les femmes continuent de subir le poids de lourdes critiques sur leur apparence, peu importe la voie qu’elles ont choisi d’emprunter. Que l’on soit fan de Nicki Minaj et de sa musique ou pas, il est donc essentiel de se rappeler une chose cruciale : son corps lui appartient, et elle en fait ce qu’elle en veut.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic