jeudi 18 août 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilPratiquerEnquête N°3b : Où sont les hommes ?

Enquête N°3b : Où sont les hommes ?

spot_img

Ouverte le 1er juillet 2022, la 3e enquête de Naturisme Magazine donne des résultats étonnants, appuyés par des témoignages très contrastés. Très présents sur le web pour répondre aux questions (90%), les hommes apparaissent peu dans les illustrations naturistes. Ce sera l’objet de la 2e enquête de l’été, dès le 5 août.

Jean-Luc Bouland

Certains répondent aux enquêtes, d’autres écrivent à la rédaction, et d’autres encore proposent des témoignages.

1/ Question : « Pourquoi y-a-t-il beaucoup de femmes et peu d’hommes en couverture du magazine? ». Bonne question, récurrente depuis des décennies, aux réponses peu différentes au fil du temps. Vendue en kiosque, la revue respecte les normes imposées par les distributeurs, très proches de celles des réseaux sociaux. Et la première est impérative : pas de nudité frontale en couverture. Sinon, Naturisme Magazine sera cantonné dans les rayons du haut, en revue « pour adultes ». Un classement facile pour les kiosquiers mal informés, dès qu’il y a de la nudité. Un principe qui perdure, et s’étend à d’autres interprétations : les couples nus vont en rubrique « Echangisme » et les hommes nus classés avec les revues gay. Etant entendu qu’il faut en tous cas éviter de montrer des mineurs nus, sous peine d’être accusés d’incitation à la pédophilie. La sexualisation de la nudité, un peu abandonnée au début des années 2000, est à nouveau omniprésente. Donc, pour conserver un peu de visibilité, la nudité féminine est privilégiée, à condition de ne montrer ni téton ni sexe, bien entendu.

Toutefois, si d’aucuns nous proposent d’autres solutions, ou des images d’hommes et de couples propres à satisfaire les kiosquiers, nous sommes preneurs.

2/ Réponses – L’enquête proposée depuis début juillet est conforme aux précédentes. Si les femmes sont omniprésentes sur les couvertures du magazine (mais moins en intérieur), elles sont moins de 10% à répondre à nos questionnaires. Seraient-elles plus discrètes dans l’expression ? Cette 3e édition, toutefois, donne des informations intéressantes : la majorité des personnes pratiquent en couple, en France, sur le littoral et dans des lieux officiellement naturistes.

3/ Témoignages – A côté des réponses aux questions, les témoignages étaient aussi intéressants que nombreux. Un souvenir marquant ? Une première fois inhabituelle , un évènement insolite ? En voici quelques-uns pour commencer. D’autres suivront bientôt.

Premières expériences

a) En soit, je n’ai pas grand chose à dire. Pour le coup, j’ai surtout eu l’impression de faire du nudisme, et pas du naturisme. Je ne suis pas resté longtemps sur la plage, une demie heure peut-être. Probablement, si je tentais dans un lieu vraiment naturiste, je me sentirai peut-être plus dans le naturisme que dans le nudisme. Par contre, je me suis sentie moins observé que sur une plage en maillot de bain.

b) La première fois avec ma femme, suite à un reportage sur l’immersion d’une journaliste en milieu naturiste, ma femme découvre que l’image de son corps pouvait ne pas être, dans un milieu naturiste, vue comme une gêne. En effet, ma femme avait honte de son corps déformé par plusieurs grossesses et par un accident après accouchement qui a failli lui coûter la vie. Mais ce complexe lui interdisait de vivre nue, et surtout avec d’autres corps nus. Après plusieurs discussions, je lui proposais une semaine sans enfants dans un camping. Sans lui dire où et quoi. La première fois en couple, c’était à la Sablière, un moment riche d’émotions et de découvertes de Sois. À son arrivée, elle comprit. Sans moyen de recul elle me regarda, je me mis nu, et là la magie opéra, d’un geste rapide me suivit dans le déshabillement. Elle pris ma main, et là comprit que son corps n’avait plus de regard curieux sur elle. Depuis la Sablière est devenu son paradis, son complexe de son corps,n’en est plus un et elle ose vivre nue à la maison . Un vrai bonheur pour moi de vivre le naturisme avec ma femme lors de cette première fois en couple. Étant naturiste depuis ma jeunesse.

c) Ma première fois, j’ai eu du mal à me décider mais j’ai franchi le pas. Puis je suis resté tout nu pendant deux semaines, et ce fut un super moment. Les barrières sociales sont effacées et nous sommes tous égaux. On ne cherche pas à mater les autres. L’air et l’eau sur le corps est très agréable. J’ai bien aimé voir mon corps nu a 100%, nous passons trop de temps habillés dans notre société. Un vrai retour aux sources et à la nature.

d) La fois ou je suis arrivée dans une famille naturisme, alors que j’avais une petite vingtaine d’années, et n’étant pas encore moi-même naturiste.

Inoubliables

a) Mon chéri qui m’a demandée en mariage sur un coucher de soleil à Arnaoutchot. Ce ne fut pas ma première expérience naturiste mais sûrement celle que je garderai à jamais dans ma mémoire.

b) Vivre nue sur une île, comme celle du Levant une terrible envie d’y vivre à l’année.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

POUR NE RIEN MANQUER, ABONNEZ-VOUS
A NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE
spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic